Burn-out : une station thermale de l’Allier cherche des bénévoles pour une étude scientifique

Une soixantaine de bénévoles recherchés pour participer à une étude scientifique sur le burn-out, dans la station thermale de Néris-les-Bains. (Photo d'illustration) / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Une soixantaine de bénévoles recherchés pour participer à une étude scientifique sur le burn-out, dans la station thermale de Néris-les-Bains. (Photo d'illustration) / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Prévenir le burn-out lié au travail, c’est ce que vont chercher à démontrer le CHU de Clermont-Ferrand et les thermes de Néris-les-Bains dans l’Allier. Une étude scientifique qui débutera le 16 avril et recherche des bénévoles pour participer au projet. 

Par Aurélie Albert

Le burn-out. Un syndrome de plus en plus répandu dans le milieu professionnel qui se traduit le plus souvent par une grosse fatigue et une perte de confiance. Difficile pour l’entourage d'en déceler les symptômes, qui peuvent même dégénérer en pensées suicidaire. Alors, les thermes de Néris-les-Bains ont décidé, conjointement avec le CHU de Clermont-Ferrand, de lancer une étude sur la prévention du stress au travail.
Pour cette étude, l’établissement thermal de l’Allier est à la recherche de bénévoles. Pour participer, il faut être un homme ou une femme, âgé(e) de plus de 18 ans et avoir un niveau élevé de stress en rapport avec le travail.


Un an de suivi sur l'évolution du stress


Une soixantaine de participants sera sélectionnée pour séjourner dans l’établissement thermal. Durant six jours, des soins thermaux seront prodigués. Ils seront complétés par un accompagnement psychologique, par une activité physique et de conseils nutritionnels. Un programme qui s’étale sur un an : deux journées dans un premier temps, ensuite deux autres 6 mois après, et un an plus tard. Trois bilans médicaux seront réalisés au CHU de Clermont-Ferrand. L’objectif étant d’évaluer l’évolution du stress chez les participants.

Plusieurs dates de séjour sont possibles : du 16 au 21 avril 2018, du 30 juillet au 4 août 2018, et du 12 au 17 novembre 2018.


Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus