En campagne à Clermont-Ferrand, Manuel Valls peine à mobiliser

Manuel Valls en campagne à Clermont-Ferrand
Le 10 janvier à Clermont-Ferrand, le candidat Valls a égréné ses propositions face à 300 personnes. Intervenants : Manuel Valls (Candidat à la primaire de la gauche) Olivier Bianchi (Maire PS de Clermont-Ferrand) Odile Saugues (Député PS du Puy-de-Dôme)  - F3 AUVERGNE - M.Morin B.Lebret D.Robert

300 personnes sont venues écouter Manuel Valls en campagne mardi soir à Clermont Ferrand. Emmanuel Macron en avait rassemblé 2500 ce week-end à la Grande Halle d'Auvergne. L'ancien Premier Ministre, candidat à la primaire de la gauche, peine à mobiliser. 

Par France 3 Auvergne

300 personnes sont venues écouter Manuel Valls en campagne mardi soir à Clermont Ferrand. Emmanuel Macron en avait rassemblé 2500 ce week-end à la Grande Halle d'Auvergne. L'ancien Premier Ministre, candidat à la primaire de la gauche, peine à mobiliser.

Au cours d'une réunion le 10 janvier dans un gymnase clermontois, le candidat à la primaire de la gauche a insisté sur les enjeux de cette campagne : barrer la route à l'extrême droite et à la droite de François Fillon.

De nombreux élus socialistes du Puy-de-Dôme étaient présents pour soutenir l'ancien Premier Ministre de François Hollande : Olivier Bianchi maire PS de Clermont-Ferrand, Michèle André sénatrice du Puy-de-Dôme et Odile Saugues député du Puy-de-Dôme.

En moins d'une heure, Manuel Valls, a égrèné des propositions tous azimuts sur l'emploi, le pouvoir d'achat, la laïcité, l'éducation. Rien n'a été laissé de côté afin que chaque militant y trouve son compte.

Manuel Valls a encore dix jours d'ici le premier tour du 22 janvier pour convaincre les électeurs de gauche.

Sur le même sujet

Saint-Etienne : Gaël Perdriau brigue un deuxième mandat de maire

Les + Lus