• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En campagne à Clermont-Ferrand, Manuel Valls peine à mobiliser

Manuel Valls en campagne à Clermont-Ferrand
Le 10 janvier à Clermont-Ferrand, le candidat Valls a égréné ses propositions face à 300 personnes. Intervenants : Manuel Valls (Candidat à la primaire de la gauche) Olivier Bianchi (Maire PS de Clermont-Ferrand) Odile Saugues (Député PS du Puy-de-Dôme)  - F3 AUVERGNE - M.Morin B.Lebret D.Robert

300 personnes sont venues écouter Manuel Valls en campagne mardi soir à Clermont Ferrand. Emmanuel Macron en avait rassemblé 2500 ce week-end à la Grande Halle d'Auvergne. L'ancien Premier Ministre, candidat à la primaire de la gauche, peine à mobiliser. 

Par France 3 Auvergne

300 personnes sont venues écouter Manuel Valls en campagne mardi soir à Clermont Ferrand. Emmanuel Macron en avait rassemblé 2500 ce week-end à la Grande Halle d'Auvergne. L'ancien Premier Ministre, candidat à la primaire de la gauche, peine à mobiliser.

Au cours d'une réunion le 10 janvier dans un gymnase clermontois, le candidat à la primaire de la gauche a insisté sur les enjeux de cette campagne : barrer la route à l'extrême droite et à la droite de François Fillon.

De nombreux élus socialistes du Puy-de-Dôme étaient présents pour soutenir l'ancien Premier Ministre de François Hollande : Olivier Bianchi maire PS de Clermont-Ferrand, Michèle André sénatrice du Puy-de-Dôme et Odile Saugues député du Puy-de-Dôme.

En moins d'une heure, Manuel Valls, a égrèné des propositions tous azimuts sur l'emploi, le pouvoir d'achat, la laïcité, l'éducation. Rien n'a été laissé de côté afin que chaque militant y trouve son compte.

Manuel Valls a encore dix jours d'ici le premier tour du 22 janvier pour convaincre les électeurs de gauche.

Sur le même sujet

Manifestation contre l'interdiction de l'alpinisme et de l'escalade dans le Massif du Sancy

Les + Lus