« Cela m'a changé la vie » : étudiants et retraités s'épaulent dans ce village intergénérationnel de Clermont-Ferrand

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.D. avec Léa Broquerie
Au Clos des Vigne, à Clermont-Ferrand, s'est installé il y a un an un village intergénérationnel, mêlant personnes âgées, familles et étudiants.
Au Clos des Vigne, à Clermont-Ferrand, s'est installé il y a un an un village intergénérationnel, mêlant personnes âgées, familles et étudiants. © Valérie Mathieu / FTV

Dans ce village intergénérationnel, au Clos des Vignes à Clermont-Ferrand, étudiants et retraités vivent ensemble. Un moyen de pallier la solitude des uns et des autres. L'inauguration officielle avait lieu ce samedi 16 octobre, un an après les premiers emménagements.

Le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, inaugurait ce samedi 16 septembre le Clos des Vignes, un village intergénérationnel à Clermont-Ferrand. Dans ce quartier construit par la mairie de Clermont et le CCAS, les personnes âgées côtoient des plus jeunes. Via ces quarante logements, les retraités échappent à l'isolement et construisent une relation de confiance avec leurs voisins.

Accompagner le vieillissement de la population

Sur les quarante logements du village, trente sont réservés à des seniors, le reste ouvert à toute la population. Alors cohabitent des personnes âgées, des familles, des étudiants, ou encore des personnes en situation de handicap.

Le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, s'est félicité de ce projet sur Twitter : « En misant sur l’entraide, en mixant les générations, en proposant des activités, en favorisant la biodiversité urbaine, ce beau projet apporte une réponse complète et innovante au vieillissement de la population. »

« J'ai fêté mes 80 ans, ils étaient tous là ! »

Hervé a emménagé il y a deux semaines dans le village. Il y apprécie la convivialité : « Je suis plutôt sauvage, mais ça va mieux. Je suis bien, grâce à ce quartier. C'est très agréable. » Les habitants n'ont pas tardé à l'intégrer. « C’est très agréable, hier on a été manger à Blesle puis on a visité. Mon vieux, impeccable ! Je connais tout le monde, je n’ai pas d’ennuis, ils sont sympas. J'ai fêté mes 80 ans, ils étaient tous là ! »

Une animatrice est chargée d'enrichir la vie sociale et de proposer des activités pour renforcer les relations entre les habitants du Clos des Vignes. « Depuis que je suis là, je revis ! Avec le voisinage, c’est génial, on est devenus amis, se réjouit Marie-Chantal. J’étais assez seule là où j'habitais avant et cela fait beaucoup de bien de voir du monde. » En fauteuil roulant, Marie-Chantal n'a pas toujours eu un environnement aussi adapté. Pour apprendre à se connaître, les résidents participent à diverses activités : « Cela faisait 17 ans que j’étais pas allée à la piscine. On est allés, j’étais dans l’eau avec une bouée et j’ai couru, c’était génial ! », confie-t-elle.

Toutes générations confondues

L'un des grands enjeux du vieillissement de la population est l'isolement des personnes âgées. Les projets d'habitats collectifs, et notamment intergénérationnels, semblent avoir de beaux jours devant eux. Pour Nicaise Joseph, adjointe en charge de la politique sociale, ce type de projet répond parfaitement aux défis de l'avenir : « Nous sommes dans une transition démographique. On sait bien que demain le vieillissement sera un problème de fond, avec les difficultés pour les personnes de rester à domicile, avec une vie sociale. » D'après elle, cette « politique inclusive » pourrait permettre « aux personnes âgées de sortir de l'isolement» tout en impliquant les jeunes.

« C’est vraiment chouette pour le moral. » Cassandra est étudiante en master de biologie et santé. Emménager au Clos des Vignes a changé son quotidien. « On est tous ensemble, on a l'impression d’avoir une famille, confie la jeune femme. Quand on est étudiants on est souvent assez loin de nos familles, on les voit peu. C’est vraiment cet esprit de partage qui est important, je suis beaucoup plus à l’aise ici que dans mon ancien appartement, où j'avais juste quatre murs et je ne voyais jamais personne. » Passionnée de nutrition, Cassandra s'est lancée dans le jardinage au quartier : « On a un jardin partagé. C’est très rare pour les étudiants de faire leurs propres légumes, je peux faire mes légumes ! » L'étudiante propose des activités aux plus âgées, comme des cours de mobilité et de gymnastique douce. Là encore, l'esprit de convivialité l'emporte.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.