Champions Cup : l'ASM Clermont Auvergne concentrée sur son prochain match face aux Harlequins

Samedi 18 janvier, l’ASM Clermont Auvergne se déplace en Angleterre afin d’affronter les Harlequins en Champions Cup. La victoire est impérative si le club veut jouer un quart de finale à domicile.
 

Malgré une belle prestation samedi 18 janvier face à l'Ultser, l'avenir d'Isaia Toeava est encore incertain au sein de l'ASM Clermont Auvergne.
Malgré une belle prestation samedi 18 janvier face à l'Ultser, l'avenir d'Isaia Toeava est encore incertain au sein de l'ASM Clermont Auvergne. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Mardi 14 janvier, l’ASM Clermont Auvergne a tenu sa traditionnelle conférence de presse d’avant-match de Champions Cup. Samedi 18 janvier, le club jouera au Stoop de Twickenham de Londres face aux Harlequins. Déjà qualifiés pour les quarts de finale, après une belle victoire samedi 11 janvier face aux Irlandais de l’Ulster à domicile, les Auvergnats doivent gagner le match contre les Harlequins et miser sur un faux pas d’un autre leader de poule afin de recevoir. Alexandre Lapandry, le troisième ligne de l’ASM Clermont Auvergne, souligne : « Les calculs sont simples. Tout le monde le sait. Il faut gagner. Et après il faut que le Racing perde aux Saracens. A nous de bien finir la première phase de coupe d’Europe et après on verra bien le quart de finale. Le match est important à domicile, surtout quand on joue au Michelin. En Angleterre ce sera un match dur. On sait que les Anglais ne jouent pas la qualification mais ne vont rien lâcher. Je pense qu’ils vont vouloir aussi se préparer car ils jouent contre les Saracens le week-end d’après. En les connaissant, ce n’est pas une équipe qui va lâcher quelque chose. Ils vont en profiter pour avoir un bon galop d’essai ».

C'est toujours mieux de recevoir

A peine remis de leur belle prestation à domicile face à l’Ulster, les joueurs de l’ASM Clermont Auvergne doivent se concentrer sur le match à Londres du samedi 18 janvier. Franck Azéma, l’entraîneur des « Jaune et bleu » explique : « Pour l’instant on a fait 4 sur 5. On va essayer d’aller chercher une victoire de nouveau ce week-end. Cela ne dépend pas que de nous. Les autres aussi ont le droit de faire un bon parcours. C’est toujours mieux de recevoir. Mais honnêtement, il fallait d’abord se qualifier. On va essayer de se livrer au maximum sur notre match et après il se passera ce qu’il se passera. Cela ne veut pas dire que cela sera plus facile de recevoir. Il faut garder en tête le leadership qu’on a eu sur le terrain pour les 15 prochains jours ».

Le cas Toeava

Pour cette dernière journée de Champions Cup, l’entraîneur devrait aligner une solide équipe face aux Anglais. Il pourrait ainsi compter sur le Néo-Zélandais Isaia Toeava. Le centre de 34 ans qui arrive en fin de contrat a abordé son avenir lors de la conférence de presse : « Pour l’instant, je ne sais pas vraiment ce que je vais faire l’an prochain. Comme je l’ai dit plus tôt, tout ce qui reste à faire est de jouer pour l’équipe. Ce qui doit arriver arrivera. Evidemment, j’aimerais bien rester ici. C’est un beau club. Je veux rester mais j’ai probablement fait mon temps ici ». Le joueur, arrivé en Auvergne, en 2016 veut tout donner tant qu’il est à Clermont-Ferrand. Il aura sans doute l’occasion de le montrer face aux Harlequins en fin de semaine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
asm clermont auvergne rugby sport champions cup