• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont Co dans le viseur de la Chambre régionale des comptes pour son absentéisme

La Chambre régionale des comptes pointe un taux d’absentéisme fort à Clermont Co
La Chambre régionale des comptes a rendu public un rapport sur la gestion de Clermont Co entre 2008 et 2014. Elle y dénonce un taux d’absentéisme fort parmi les fonctionnaires. Mais les chiffres sont à relativiser. Intervenants : Nicole Sininge, Sécretaire CGT Clermont Co / Stéphane Simon, Sécrétaire départemental adjoint FSU 63 / Olivier Bianchi, Président de Clermont Co - France 3 Auvergne - MARTINET Olivier, BELLE Pierre-Olivier

La Chambre régionale des comptes a rendu public un rapport sur la gestion de Clermont Co entre 2008 et 2014. Elle y dénonce un taux d’absentéisme fort parmi les fonctionnaires. Des chiffres à relativiser.

Par Marc Taubert

La Chambre régionale des comptes vient de rendre public, son rapport sur la gestion de Clermont Co entre 2008 et 2014. Un document de plus de 80 pages qui distribue des bons points, notamment en matière financière, mais qui constate aussi une forte augmentation de l'absentéisme.

L’institution note qu’entre 2011 et 2014, le taux d'absentéisme est passé de 6,4 à 10 %. Cela représente, en équivalent temps plein, un passage de 33 à 54 ETP, soit environ 10 % des effectifs. Et la chambre d'enfoncer le clou : cela coute 2,5 millions d'euros par an !

Mais selon les syndicats, ces chiffres ne représentent pas la réalité. Pourquoi ? D'abord parce que la pyramide des âges dans la fonction territoriale est très défavorable. De plus, Clermont Co a intégré de nouveaux agents dans des métiers pénibles, ce qui, mécaniquement, augmente les arrêts maladies.

D’autre part, pour faire son calcul du taux d’absentéisme, la Chambre régionale des comptes inclut d’autres données : la formation professionnelle et les congés maternité et paternité.

Stéphane Simon, Sécrétaire départemental adjoint FSU 63, rejette ce mode de calcul : "C’est une honte parce que l’on met en avant les arrêts maladie des fonctionnaires et on ne dit pas que dans ces calculs rentrent en compte les congés maternité et que la fonction publique territoriale est composée à 61% de femmes. Alors que dans le privé, 44% des salariés seulement sont des femmes. Donc on fait payer en terme d’image à la fonction publique territoriale sa forte féminisation qui amène logiquement à ce qu’il y ait davantage de congés maternité et par là-même, des absentéismes."

Le président de Clermont Co, Olivier Bianchi, prend acte des remarques de la Chambre régional des comptes mais lui aussi relativise : "C’est sur certains métiers, notamment les métiers d’actions quotidiennes. Donc nous devons travailler avec les organisations syndicales et les salariés, transformer les métiers, et essayer de mieux organiser les contextes de travail pour soulager les causes qui génèrent cet absentéisme."

En moyenne dans le privé et le public en France, le taux d'absentéisme était de 6,5 % en  2014.

 

Sur le même sujet

Sécheresse en Haute-Loire : Alerte renforcée

Les + Lus