Clermont-Ferrand (63) : une reconstitution d’une agression d’une rare violence

Une reconstitution a eu lieu rue de Gravenoire à Clermont-Ferrand à la nuit tombée. / © Cyrille Genet - France 3 Auvergne
Une reconstitution a eu lieu rue de Gravenoire à Clermont-Ferrand à la nuit tombée. / © Cyrille Genet - France 3 Auvergne

L’affaire avait marqué l’actualité pendant plusieurs jours en mars 2016, l’agression d’une jeune femme par son ex-amoureux qui avait ensuite tenté de se suicider. Les deux jeunes gens ont frôlé la mort, la justice cherche à comprendre comment ils en sont arrivés là.

Par Cyrille Genet

Une reconstitution a été organisée vendredi 8 décembre en fin de journée pour tenter de comprendre le déroulement de cette soirée qui a brisé la vie de deux jeunes gens. Le 27 mars 2016, les pompiers intervenaient rue de Gravenoire à quelques mètres de la place de Jaude, la plus centrale de Clermont-Ferrand pour porter secours à une jeune femme avait reçu une trentaine de coups de couteaux. Son agresseur présumé avait été un temps retenu par des témoins puis se serait enfui. Les policiers l’avaient recherché toute la nuit, le jeune homme avait été retrouvé le lendemain matin en contrebas du viaduc Saint-Jacques, il avait tenté de se suicider en se jetant dans le vide. Les deux jeunes gens avaient été hospitalisés dans un état critique, ils ont tous les deux survécu.

En mai 2017, une confrontation au Palais de justice de Clermont-Ferrand avait eu lieu entre la victime et son ex-petit ami qui aurait agi à la suite de leur séparation qu’il ne supportait pas. Il avait déclaré ne pas se souvenir, ni des coups de couteaux, ni de sa chute de 15 mètres.

Sur le même sujet

9h50 le matin croque le dessinateur Laurent Verron

Les + Lus