Clermont-Ferrand : ce qu’il faut savoir sur la révolution électrique du circuit de Charade

Le circuit de Charade, sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, sera le premier circuit au monde à passer au "vert".  Jeudi 14 mars, le conseil départemental du Puy-de-Dôme présentait les grandes lignes de ce nouveau projet. Le coût des travaux est estimé entre 4 et 6 millions d'euros.

 
Le circuit de Charade, sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, sera le premier circuit au monde à passer au "vert".
Le circuit de Charade, sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, sera le premier circuit au monde à passer au "vert". © JULLIAN Dominique / MAXPPP
Dans le Puy-de-Dôme, le circuit de Charade, sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, s'apprête à connaître une révolution verte ! Les travaux vont commencer courant 2019. Au programme ; une ferme photovoltaïque de 15 hectares, l’installation de bornes de recharges ultra rapides (150-200 kW) mais surtout 800 mètres de recharge par induction, à même la chaussée… Une technologie inédite en Auvergne.

Des changements qui ont un coût important ; entre 4 et 6 millions d’euros d’investissement. Le conseil départemental, propriétaire du site, va se faire aider par des entreprises privées comme Michelin, Total ou Alstom.
Le statut juridique du circuit va, pour cela, devoir être changé. Un nouveau statut qui permettra à ces partenaires privés d’entrer dans la course.

Cette révolution verte est un nouveau souffle pour le circuit de Charade. A cause des nuisances sonores, les évènements étaient limités, programmés sur trois week-ends par an maximum. Le circuit a même été condamné pour nuisances sonores.

La fin des travaux est prévue pour 2021…
durée de la vidéo: 01 min 52
Clermont-Ferrand : ce qu’il faut savoir sur la révolution électrique du circuit de Charade
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie énergie environnement société