Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Clermont-Ferrand : Le combat d'une mère pour son fils handicapé

Hélène Bonnaud et son fils Mathéo atteint du syndrome Dandy-Walker. / © Hélène Bonnaud
Hélène Bonnaud et son fils Mathéo atteint du syndrome Dandy-Walker. / © Hélène Bonnaud

Après trois mois de combat, Hélène Bonnaud, mère d'un enfant handicapé, a réussi à faire entrer son fils de 6 ans à l'école, ce mardi 21 novembre. A la tête de l'association Tous unis pour Mathéo, elle aimerait fédérer des parents d'enfants handicapés pour créer un réseau de solidarité.

Par Marc Taubert

Depuis toute petite, Hélène Bonnaud, une jeune mère de famille, rêvait de s'installer au cœur des volcans. C'est désormais chose faite. Elle s'est établie, il y a quelques mois, à Clermont-Ferrand avec son fils de 6 ans et sa fille d'un an et demi.

Mais pour que son bonheur soit total, il fallait que son fils Mathéo, âgé de 6 ans, puisse être scolarisé. Après trois mois de combat, il a été accepté dans une école de Chamalières où il aura des cours pendant 2 heures par jour.

Un répit de courte durée pour cette jeune maman de 29 ans qui aimerait que son enfant puisse aller dans un Institut médico-éducatif (IME) : "Mais il est 89e sur liste d'attente. Il faut au moins deux ans pour qu'il puisse avoir une place, ils sont débordés."

Car Mathéo ne peut pas suivre une scolarité normale. Il est atteint d'un syndrome très rare, le syndrome Dandy-Walker qui empêche le cerveau de l'enfant de bien se développer.

"Les médecins me l'ont dit à 3 semaines de l'accouchement et l'on m'a proposé d'avorter. J'avais 23 ans à l'époque, j'étais jeune. Ils m'ont dit que ce serait un légume. Mais j'ai refusé."


Se soigner au Québec

Le début d'un long combat qui sera une révélation pour la jeune femme. Alors que personne ne le prédisait, son fils réussit à marcher à l'âge de 4 ans. Elle se rend au Québec pour trouver des soins adaptés. "En France, il n'a que 30 minutes de kiné par semaine. Là-bas, il en fait de façon intensive, et cela donne des résultats !", raconte Hélène Bonnaud.

Désormais, son fils maitrise une vingtaine de mots. Il parle avec des pictogrammes et des signes.

Elle aimerait poursuivre sa lutte avec son association pour aider des parents d'enfants handicapés à faire face, à montrer que d'autres soins sont possibles et qu'ils ne sont pas seuls.


La jeune maman était l'invité de l'émission "Mille et une vies" diffusée le 7 mars 2017 sur France 2.

 

Sur le même sujet

Clément Chevrier : le cyle et le vin

Les + Lus