Clermont-Ferrand : les défis d'une maison d’édition artisanale

A Clermont-Ferrand, la maison d’édition Cosette Cartonera est née il y a 3 ans. Elle propose des livres aux couvertures uniques, fabriquées à partir de cartons de récupération.
 
A Clermont-Ferrand, la maison d'édition Cosette Cartonera propose des livres aux couvertures uniques.
A Clermont-Ferrand, la maison d'édition Cosette Cartonera propose des livres aux couvertures uniques. © Gustavo Gloria
Cosette Cartonera est une maison d’édition née en 2016 à Clermont-Ferrand. Derrière ce nom exotique se cachent deux passionnés Alicia Cuerva, illustratrice, éditrice et animatrice, et Monsieur Tortue, éditeur, auteur et responsable de la diffusion. Ce dernier explique : « Nous sommes une maison d’édition artisanale car nous fabriquons des livres avec des cartons de récupération. Les couvertures proviennent de cartons de commerces proches de chez nous ou de la rue. Nous écrivons et nous illustrons ».

Inspirée du mouvement "cartonero"

L’atelier de Cosette Cartonera s’inspire du mouvement « cartonero » né en Argentine, au début des années 200 durant la crise économique. Monsieur Tortue raconte : « Alicia Cuervo est franco-brésilienne. Elle a découvert le mouvement « cartonero » en 2014. Ensuite, elle est partie se former en 2016, pendant un an. Elle est revenue en France pour sensibiliser les gens à l’environnement et à la récupération des déchets. Son idée est de replacer le livre d’un point de vue local et de redonner valeur à l’artisanat ». Il poursuit : « Nous imprimons à Clermont-Ferrand. Nous utilisons beaucoup de papier français, issu de forêts gérées de façon responsable. Nous avons une diffusion locale, principalement en Auvergne ».

Pas de distributeur

Cosette Cartonera n’a pas de distributeur et diffuse ses livres de la main à la main, dans certaines librairies et petits commerces de Clermont-Ferrand, à travers sa boutique en ligne mais aussi grâce à la Cartocyclette. Il s’agit d’une petite librairie sur deux roues installée à l’arrière d’une bicyclette. Jusqu’à présent la jeune maison d’édition a sorti 2 700 livres et dispose d’un catalogue de 12 titres, répartis en 3 collections, une jeunesse, une autre de littérature étrangère et une dernière de voyages autour du monde. Son nouveau défi est une campagne de financement participatif lancée le 10 octobre sur Ulule.

Une campagne de financement participatif

Monsieur Tortue souligne : « Cette campagne nous servira à sortir notre prochain album, « Le Marchand de graines », un livre qui évoque la disparition du sable sur notre planète. C’est très important pour nous, pour lancer notre collection jeunesse. Nous voulons éditer une littérature jeunesse engagée pour l’environnement ». La campagne fonctionne bien et a été financée à ce jour à 105%. Elle va permettre d’éditer le livre à 500 exemplaires, ce qui nécessite de gros investissements, notamment de diffusion. Monsieur Tortue précise : « Les 1 500 euros que nous avons récoltés sur Ulule ne représentent que la moitié du financement nécessaire pour "Le Marchand de graines", c'est pour cela que nous espérons atteindre les 2 000€ voire plus. Cela nous permettra de prendre confiance dans notre démarche et d'avoir les reins solides pour les prochains titres ». Cosette Cartonera a intégré le circuit de l’Economie Sociale et Solidaire en entrant dans la coopérative d’activité et d’emploi Appuy créateurs. Pour la 5e année consécutive, la maison d’édition sera présente au Rendez-vous du carnet de voyage, du 15 au 17 novembre à Clermont-Ferrand.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie livres culture livres jeunesse littérature