Clermont-Ferrand : les épreuves du bac E3C à nouveau perturbées dans plusieurs lycées

Au rectorat de Clermont-Ferrand, des lycéens de Blaise Pascal et de Sidoine Apollinaire espèrent un rendez-vous pour demander l'annulation des épreuves E3C passées ce lundi 3 février. / © C. Lamorelle / France 3 Auvergne
Au rectorat de Clermont-Ferrand, des lycéens de Blaise Pascal et de Sidoine Apollinaire espèrent un rendez-vous pour demander l'annulation des épreuves E3C passées ce lundi 3 février. / © C. Lamorelle / France 3 Auvergne

A Clermont-Ferrand, aux lycées Blaise Pascal et Sidoine Apollinaire, la contestation de la réforme du baccalauréat perturbe les épreuves de contrôle continu (E3C) ce lundi 3 février. Alarmes déclenchées, élèves enfermés dans les locaux, l'examen n'a pas pu se dérouler dans de bonnes conditions.

Par S.B. avec Christian Lamorelle

Au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, les épreuves de contrôle continu du baccalauréat E3C qui se sont déroulées ce lundi 3 février pourraient être annulées. Dès 8 heures, la contestation de la réforme du baccalauréat a perturbé le bon déroulement des E3C. Selon le syndicat FSU, des élèves se seraient rassemblés dans la cour du lycée Blaise Pascal, des sujets n’auraient pas été distribués et l’alarme incendie aurait été déclenchée. Lors de l’évacuation, des élèves se seraient même aperçus que les issues étaient verrouillées : « Concernant l’alarme incendie et le fait que des classes aient été fermées, verrouillées, pour empêcher les élèves de sortir c’est très problématique. Il n’y a pas de vice de procédure, mais ça nuit à la bonne tenue des examens, l’annulation serait raisonnable », relate Jean Szimanski, membre de la FSU Blaise Pascal. La proviseure du lycée Muriel Falibaron a affirmé que les élèves qui ne se sont pas présentés à l'épreuve seraient à nouveau convoqués.

Grève des enseignants

Si les épreuves ont été aussi perturbées, c’est également en raison des grèves chez les enseignants. Ils protestent non seulement contre la réforme du baccalauréat mais aussi contre la Dotation Horaire Globale en baisse. A la rentrée 2020, l’établissement pourrait perdre l’équivalent de 95 heures : « Ce sont 4 postes équivalents temps-plein qui sont menacés. On demande de pouvoir faire correctement notre métier avec des moyens suffisants », affirme David Aliguen, membre de la CGT Educ'action. Les syndicats estimeraient l’annulation des épreuves justifiée. Des élèves de Blaise Pascal ont ensuite rejoint ceux de Sidoine Apollinaire devant le rectorat à Clermont-Ferrand afin d’obtenir un rendez-vous pour demander l’annulation des épreuves. La rencontre aura lieu en début de soirée.

Sur le même sujet

Les + Lus