Clermont-Ferrand : un étudiant retrouvé mort dans sa chambre du Crous, une enquête ouverte

A Clermont-Ferrand, une enquête a été ouverte après la mort d'un étudiant dans sa chambre d'une résidence étudiante. / © Valérie Riffard / France 3 Auvergne
A Clermont-Ferrand, une enquête a été ouverte après la mort d'un étudiant dans sa chambre d'une résidence étudiante. / © Valérie Riffard / France 3 Auvergne

Mercredi 27 novembre, un étudiant de 25 ans a été retrouvé mort dans sa chambre d’une résidence étudiante de Clermont-Ferrand. Une enquête a été ouverte. La thèse du suicide est privilégiée.
 

Par Catherine Lopes

A Clermont-Ferrand, mercredi 27 novembre, un étudiant de 25 ans a été retrouvé mort dans sa chambre de la résidence du Crous « Le clos Saint-Jacques ». L’étudiant était de nationalité rwandaise et suivait des études de biologie. L'étudiant a été découvert mercredi matin par la gardienne de la résidence accompagnée d'un ami, inquiet de ne pas avoir de ses nouvelles.

Eric Maillaud, procureur de la République de Clermont-Ferrand, indique : « Une autopsie va être pratiquée pour déterminer les causes de la mort. Une enquête en recherche des causes de la mort est ouverte pour balayer son environnement, sa situation psychologique et matérielle. L’idée est d’essayer de déterminer le motif de son geste, car il n’a pas laissé de mot. L’hypothèse la plus vraisemblable est celle du suicide. Il a été retrouvé un sac plastique sur la tête, il faudra déterminer si c’est un jeu sexuel ou non qui a mal tourné ». "Dans le contexte actuel, nous tâcherons bien sûr de faire le point sur la situation financière de cet étudiant, qui bénéficiait au minimum d'un logement au Crous" a-t-il déclaré à l'AFP. L’autopsie devrait être pratiquée jeudi 28 novembre après-midi. L'enquête a été confiée aux policiers de la Sûreté Départementale.

Dans un communiqué, l'Université Clermont Auvergne et le Crous Clermont Auvergne indiquent : "Dans ce moment douloureux, le Service de Santé Universitaire (25 rue Etienne Dolet à Clermont-Ferrand ; 04 73 34 97 20) se tient à l’écoute des étudiants camarades, amis, voisins de cet étudiant. Une cellule d’écoute est mise en place par le Service de Santé au Travail pour les personnels du Crous et de l’université. L’Université Clermont Auvergne et le Crous sont à disposition des étudiants, des personnels et de tous les proches de l’étudiant dans ce moment tragique".

 

Sur le même sujet

Les + Lus