Clermont-Ferrand : des gymnases pour les migrants de la place du 1er Mai

Dans un communiqué du 12 octobre, la préfecture du Puy-de-Dôme indique que des solutions d’hébergement ont été trouvées pour les migrants de la place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. Deux gymnases d’une capacité de 100 places chacun, seront ouverts provisoirement pour l'accueil des migrants. 

Un campement de migrants s’est installé depuis le lundi 3 septembre 2018 sur la Place du 1er Mai à Clermont-Ferrand.
Un campement de migrants s’est installé depuis le lundi 3 septembre 2018 sur la Place du 1er Mai à Clermont-Ferrand. © V. Cooke / France 3 Auvergne
Depuis le 3 septembre, des migrants se sont installés place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. Au total, selon le dernier recensement du mardi 9 octobre, on dénombrait 251 personnes dont 164 adultes et 87 enfants, parmi lesquels 39 demandeurs d'asile qui, depuis, ont été orientés dans différents centres d'accueil (CADA) sur tout le territoire. Dans un communiqué, la préfecture du Puy-de-Dôme a indiqué, vendredi 12 octobre, que des solutions d’hébergement avaient été trouvées grâce à la mobilisation de l’Etat, de la ville de Clermont-Ferrand et le Département du Puy-de-Dôme.

« Deux gymnases, l’un appartenant à l’État, l’autre à la ville de Clermont-Ferrand, d’une capacité de 100 places chacun, seront ouverts en deux temps. Le gymnase de l’État sera disponible le mardi 16 octobre prochain. Le gymnase de la ville de Clermont-Ferrand sera ouvert quelques jours plus tard car il nécessite une remise en état minimale. Les gymnases, équipés par la ville de Clermont-Ferrand, seront gérés par deux opérateurs de l’État », précise la préfecture. L'objectif de ces hébergements provisoires est de mettre les migrants à l'abri et les "orienter après examen de leur situation administrative".
La préfecture indique également que « l’État disposera, à compter de la semaine prochaine, de capacités d’hébergement supplémentaires, avec des places en résidence hôtelière à vocation sociale et en hôtels ».
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter