• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : huit ans de prison pour le père qui avait secoué son bébé

Poursuivi pour avoir violemment secoué son bébé, un homme a été condamné à huit ans d'emprisonnement par la cours d'assises de Moulins, lors de son procès en appel. / © V.RIFFARD / France 3 Auvergne
Poursuivi pour avoir violemment secoué son bébé, un homme a été condamné à huit ans d'emprisonnement par la cours d'assises de Moulins, lors de son procès en appel. / © V.RIFFARD / France 3 Auvergne

Un homme de 31 ans a été condamné mercredi 7 novembre en appel à 8 ans de prison par la cour d’assises de Moulins pour avoir secoué son bébé à Clermont-Ferrand en 2012. C’est deux ans de moins qu’en première instance.
 

Par Valérie Riffard

Huit ans d’emprisonnement, cinq ans de suivi socio-judiciaire et la déchéance de ses droits parentaux : les jurés de la cours d’assises de Moulins ont rendu leur verdict, mercredi 7 novembre, à l’issue de trois jours du procès en appel d’un homme poursuivi pour avoir violemment secoué son enfant en juillet 2012 à Clermont-Ferrand.
Si c’est deux ans de moins qu’en première instance et deux ans de moins que ce qu’avait requis l’avocat général, la peine reste lourde, à la hauteur des séquelles que subi encore le petit garçon, aujourd’hui âgé de six ans.
Un enfant qui, comme l’a raconté sa mère à la barre, le premier jour du procès, doit faire face à de lourds handicaps, aussi bien physiques que neurologiques.

Aujourd’hui âgé de 31 ans, le père de l’enfant, militaire au moment des faits et décrit par son entourage comme étant un père affectueux et non violent, n’arrive toujours pas à expliquer son geste, malgré deux procès d’assises.



 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus