• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : ils vont participer à la Coupe du monde de football des sans-abris

L'équipe réunie lors du tournoi de pré-sélection à Montpellier, avec Prince (en bas à droite) et Sammy (deuxième en bas en partant de la gauche). Les deux jeunes hommes ont été sélectionnés pour intégrer l'équipe de France et participer à la Coupe du monde de football des sans-abris au Mexique. / © Virginie Daugeard / Collectif Pauvreté Précarité
L'équipe réunie lors du tournoi de pré-sélection à Montpellier, avec Prince (en bas à droite) et Sammy (deuxième en bas en partant de la gauche). Les deux jeunes hommes ont été sélectionnés pour intégrer l'équipe de France et participer à la Coupe du monde de football des sans-abris au Mexique. / © Virginie Daugeard / Collectif Pauvreté Précarité

L'événement se déroule au Mexique : la Coupe du monde de football des sans-abris aura lieu du 13 au 18 novembre. Deux jeunes qui fréquentaient l’accueil de jour de Clermont-Ferrand ont été sélectionnés pour intégrer l'équipe de France. Un groupe de supporters doit les retrouver sur place. 

Par Sandrine Montéro

Il s’appelle Sammy et il a 28 ans. Il a « vadrouillé » depuis l’adolescence, il a connu « la délinquance, la rue, la prison », il a fait « des conneries », comme il dit. Avec « Prince », ils sont deux jeunes hommes, issus de l’équipe de l’accueil de jour de Clermont-Ferrand, à avoir été sélectionnés pour participer à la Homeless World Cup, ou Coupe du monde de football des sans-abris. Une compétition internationale créée en 2003, pour favoriser la réinsertion par le sport et faire tomber les préjugés.
 

Le foot, comme une thérapie


« Ca s’est passé en plusieurs temps », raconte Sammy. Il y a d’abord eu Montpellier et son tournoi de pré-sélection, puis la sélection finale à Aix-en-Provence. Le jeune homme a été retenu parmi 140 candidats et fait désormais partie, avec son co-équipier, des 8 membres de l’équipe de France (3 joueurs, un gardien et 4 remplaçants) qui se rendront à Mexico mi-novembre. « Comment j’ai réagi ? C’était de la folie ! C’est une coupe du monde, c’est du football, c’est le Mexique, ça n’arrive qu’une fois dans la vie ! », se réjouit-il.

La joie de Sammy est à la mesure de sa passion pour le ballon rond. « Je joue au foot tout le temps. Des fois, dans votre vie, vous êtes pas bien, vous allez voir le psy. Moi, je vais voir le ballon, c’est une thérapie », raconte le jeune homme, qui a retrouvé un appartement depuis près d’un an. « Il y a un moment où j’ai dit stop. Ces deux dernières années sont devenues plus bénéfiques pour moi. Mais là, c’est encore différent (…) Depuis que j’ai le Mexique, ça change la vie ! C’est des outils de réinsertion formidables », poursuit-il.
 

Un appel à la générosité


S'il n'en a plus besoin, Sammy n’a pas oublié toutefois les autres, ceux qui vont encore à l’accueil de jour de Clermont-Ferrand, géré par le collectif Pauvreté Précarité, pour bénéficier d’un petit déjeuner, d’un repas chaud, d’une douche ou d’une machine à laver. Et il a lancé une idée, un projet porté avec d’autres sans-abris et des salariés de la structure : créer un groupe de supporters qui puisse se rendre au Mexique pour soutenir les joueurs et l’Equipe de France.
8.000 euros ont été réunis, mais il manque encore 2.000 euros pour pouvoir boucler le budget. La création d’une cagnotte en ligne est envisagée. "Pour ces personnes vivant dans la rue au quotidien, ce voyage au Mexique est une opportunité de rompre l'errance et de découvrir de nouveaux horizons" souligne dans un communiqué le collectif, qui invite d'éventuels donateurs et sponsors à le contacter via internet : www.collectifpauvreteprecarite.fr.
 

Le début d'une belle aventure 


D’autant que le départ approche ! Dans moins de deux mois, Prince (sélectionné avec Clermont-Ferrand, mais installé à Lille) et Sammy iront défendre les couleurs tricolores. « C’est en permanence dans ma tête. Quand on aime le foot, on n’a pas envie de se ridiculiser. Surtout quand on connaît le niveau en Amérique du Sud ! », confie le jeune homme qui aborde toute fois l’échéance « sans pression ». 
« Je m’entraîne, je cours, je travaille aussi sur le mental car je suis un peu impulsif », raconte Sammy. Jeudi 20 septembre, il sera au Touquet pour participer à un tournoi contre le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas. En octobre et novembre, la préparation se poursuivra, marquée par une semaine à Montpellier et une autre à Rouen. Une belle aventure qui ne fait que commencer !


 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus