Clermont-Ferrand : une manifestation contre l’implantation du Bastion Social, jeudi 12 juillet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Besse .

Le collectif de lutte contre les idées d’extrême droite appelle à manifester, jeudi 12 juillet devant la préfecture du Puy-de-Dôme, contre l’implantation du Bastion Social, à Clermont-Ferrand, qui est prévue pour le 14 juillet.

 

Le collectif de luttes contre les extrêmes droites 63 appelle au rassemblement, le 12 juillet à partir de 18 heures, devant la préfecture du Puy-de-Dôme, à Clermont-Ferrand. Son objectif : empêcher l’ouverture du nouveau local de Bastion Social, prévue le 14 juillet.



Né au printemps 2017 à Lyon, fondé par des anciens du Groupe Union Défense (GUD), un syndicat étudiant d’extrême droite, le Bastion Social se définit comme un "mouvement politique à vocation nationale appelant à la sécession et à la résistance pour la construction progressive d’une contre-société fidèle aux valeurs éternelles de l’Europe".

 



Les syndicats (CGT, Solidaires, Unef), des associations et des mouvements politiques de gauche et d’extrême-gauche, seront présents pour manifester contre l’installation du local, en présence du maire de Clermont-Ferrand. Le Parti socialiste, quant à lui, alerte sur les "idées racistes, sexistes, homophobes et xénophobes" de ce groupe et ajoute : "Il ne s'agit pas d'idées comme les autres. Celles-ci doivent être combattues, avec détermination."



 



 



Olivier Bianchi sera « aux côtés des antifaschistes » 



Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, annonce sa participation au rassemblement du 12 juillet. « Je serai demain aux côtés des antifascistes à la manifestation contre l’installation du bastion social à Clermont-Ferrand »  écrit-il sur Twitter.

 

En attendant, une pétition en ligne a été lancée.





 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité