Clermont-Ferrand : les personnels des centres hospitaliers Sainte Marie descendent dans la rue

Publié le Mis à jour le
Écrit par BC

"Touche pas à ma prime" : dans les rues de Clermont-Ferrand, les personnels des centres hospitaliers sont en colère. La réduction, par la direction, de leur prime de fin d'année au-delà du 6ème jour de congé maladie, a fait bondir les salariés. 

"Touche pas à ma prime" : dans les rues de Clermont-Ferrand, les personnels des centres hospitaliers sont en colère. La réduction, par la direction, de leur prime de fin d'année au-delà du 6ème jour de congé maladie, a fait bondir les salariés.



Pour cette journée revendicative, tous les établissements de l'Association Hospitalière Sainte Marie se sont mobilisés. A l'appel de l'intersyndicale CFDT-CGT-FO, huit bus ont convergé vers Clermont-Ferrand, venus du Puy-en-Velay (Haute-Loire) Privas (Ardèche) Rodez (Aveyron) et Nice (Alpes Maritimes).



Pour les grévistes, "les restrictions budgétaires imposées aux hôpitaux entraînent des réductions d'effectifs qui dégradent des conditions de travail déjà pénibles. Les salariés disent stop et ne veulent pas voir en plus leurs salaires pénalisés par la maladie."



Selon les syndicats, l'abattement de 1/60ème de la prime au-delà du 6ème jour de maladie correspondrait à une perte de 25 euros par jour d'absence.



Des négociations ont commencé entre les représentants du personnel et la direction générale. Vers 13 heures, face à l'absence de résultats, les grévistes ont envahi la salle.



durée de la vidéo: 01 min 29
Les personnels des centres hospitaliers Sainte Marie sont descendus dans la rue le 5 décembre à Clermont-Ferrand et Chamalières (63). Une décision de la direction a mis le feu aux poudres : la réduction de la prime de fin d’année, au-delà du 6ème jour de congé maladie. Intervenant : Roger RIVES Délégué central CGT ©F3 Auvergne














Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité