Cet article date de plus de 3 ans

Clermont-Ferrand : les personnes handicapées dénoncent l'incivisme des automobilistes

Une opération de sensibilisation au respect des places de stationnement réservées aux personnes handicapées a été menée, mardi 26 septembre, au CHU Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand. Une action à l'initiative de l'APF, l'association des paralysés de France.
Parking handicapé
Parking handicapé © MaxPPP/Pierre Heckler
"Si vous prenez ma place, prenez aussi mon handicap" ou "Si vous prenez mon handicap, je vous laisse ma place" sont les messages que l’on peut lire sur les panneaux des places réservées aux personnes handicapées.

Des places pourtant régulièrement utilisées par des conducteurs qui ne devraient pas … des conducteurs valides. Disons-le clairement qui choisissent souvent la facilité et ont la flemme de marcher un peu.

"Les gens argument qu’ils en ont pour 5 minutes, qu’ils ont une course rapide à faire, qu'ils n'ont pas trouvé de places ... et du coup les personnes handicapées ne peuvent pas se garer. Le phénomène est récurrent" explique Philippe Thepot de l'Association des Paralysés de France, dans l'Allier. Puis il ajoute : "Cela va plus loin que de l’irrespect. Il faut qu’il y ait une prise de conscience. On n’a pas la carte handicapé comme ça pour le plaisir, ce n’est pas distribué à tout le monde, il faut avoir un handicap sérieux et sévère pour pouvoir bénéficier de cette carte". 

C'est pourquoi l’Association des Paralysés de France (APF) a mené, mardi 26 septembre, une opération de sensibilisation à l’hôpital Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand. Aux indélicats stationnés sur les places handicapé, ils ont déposé sur les pare-brises de fausses amendes de 135 euros. 135 euros … le montant exact de la somme que les contrevenants auraient versé si la police était passée à ce moment-là. 
 
De fausses amendes de 135 euros ont été distribuées, mardi 26 septembre, par l’Association des Paralysés de France (APF) lors d'une opération de sensibilisation à l’hôpital Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand.
De fausses amendes de 135 euros ont été distribuées, mardi 26 septembre, par l’Association des Paralysés de France (APF) lors d'une opération de sensibilisation à l’hôpital Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand. © P.Franco/France 3 Auvergne


Pire encore, des personnes mal intentionnées utilisent de fausses cartes de stationnement. C’est pourquoi, de nouvelles cartes à puces qui peuvent être scannées à distance sont depuis peu mises en circulation un peu partout en France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société social économie santé chu de clermont-ferrand