Clermont-Ferrand : pourquoi des salariés de l’aéroport seront en grève vendredi 20 décembre

Vendredi 20 décembre, les syndicats CGT et CFDT ont appelé les salariés de l’aéroport de Clermont-Ferrand à la grève. Des retards sur les vols sont à prévoir ce jour-là.
 

Vendredi 20 décembre, si vous devez prendre l’avion à l’aéroport de Clermont-Ferrand, attendez-vous à des perturbations. En effet, les syndicats CGT et CFDT ont appelé les salariés de l’aéroport à la grève. Selon eux, « le trafic sera très perturbé », tandis que la direction se veut rassurante et n’évoque que des « retards à prévoir ». Ce mouvement de grève intervient dans un contexte de négociations annuelles obligatoires (NAO). Arnaud Boucheix, secrétaire général CGT Aéroport CFE, explique : « Après plusieurs journées de négociations, les salariés de l’aéroport ne se voient attribuer que les miettes d’un gâteau lourdement entamé par les actionnaires du groupe Vinci. Nous demandons 3% d’augmentation du seuil des salaires, le recrutement de personnel et le versement de la prime Castor de 400 euros sur les payes de janvier pour ceux qui le souhaitent. Car cette prime est placée sur un compte épargne et est bloquée pendant 5 ans ».

Des recrutements souhaités

Il précise : « Si nous souhaitons le recrutement de personnel, c’est parce que nous sommes en sous-effectif. Dès qu’un salarié est absent, la situation est très tendue. Les salariés courent partout. Le travail s’effectue dans un stress permanent. Des contrats précaires ou intérimaires ne suffisent pas ». De son côté, Nicolas Pèlerin, directeur de l’aéroport de Clermont-Ferrand, indique : « Nous sommes toujours en négociations. Nous ne sommes pas fermés sur les sujets. Les négociations annuelles obligatoires sont toujours en cours ».

Une forte mobilisation attendue

Vendredi 20 décembre, les syndicats s’attendent à une forte mobilisation des salariés de l’aéroport. Arnaud Boucheix précise : « Il y aura 100% de l’escale, 95% des pistes, 100% du passage, 100% du service des opérations, 100% de la sécurité, 100% des agents du carburant, 100% des services techniques qui seront en grève ». L'aéroport compte 98 salariés. Les passagers des vols prévus vendredi 20 décembre sont invités à se renseigner sur le site de l’aéroport.