Clermont-Ferrand : à quoi devrait ressembler le futur quartier Cataroux?

A Clermont-Ferrand, L'îlot23, dessiné par l'agence ANMA, abritera plus de 200 logements, des commerces, des bureaux et des espaces de vie commune / © ANMA
A Clermont-Ferrand, L'îlot23, dessiné par l'agence ANMA, abritera plus de 200 logements, des commerces, des bureaux et des espaces de vie commune / © ANMA

Cataroux est en pleine transformation. Le quartier qui s'étend jusqu'aux pistes à Clermont-Ferrand veut devenir un nouveau centre d'activité aux portes de la capitale auvergnate. Nicolas Michelin, l'achitecte urbaniste en charge de penser les aménagements était l'invité de France 3 Auvergne. 

Par Marie Morin

Il est l'arrière petit-fils d'André Michelin et pourtant c'est le hasard qui a conduit Nicolas Michelin à prendre les manettes de ce projet. Fondateur de l'agence d'architecture ANMA basée à Paris et à Bordeaux, il propose une nouvelle lecture du quartier de Cataroux dans la ville.  Le quartier qui s'étend jusqu'aux pistes à Clermont-Ferrand veut devenir un nouveau centre d'activité. Dans l'interview du jeudi, sur France 3 Auvergne, il évoque ce projet.

Vous conduisez le projet de transformation du site de Cataroux à Clermont-Ferrand, quelle est l’ambition ?

Nicolas Michelin: "Je fais deux choses par rapport à Cataroux, j’ai une mission par rapport à une consultation lancée par la ville pour le Grand Cataroux, c’est-à-dire, le devenir de l’usine qui petit à petit perd de l’activité, même si elle ne va pas fermer demain. Mais il y a des bouts qui partent donc il faut réfléchir à la cohérence quand Michelin se sépare de petits bouts ?
Et puis la deuxième partie, c’est la transformation d’une première halle, l'ilôt 23.
"

Cette grande halle que va-t-elle devenir ?

Nicolas Michelin: "Cette grande halle, on ne va pas la démolir. C’est nouveau en architecture, mais je suis persuadé qu’aujourd’hui il ne faut plus démolir avec le réchauffement climatique, les gaz à effet de serre, le bilan carbone des constructions qui est catastrophique… Donc on ne va pas démolir, on ne va pas creuser… on met des parkings au rez-de-chaussée sous la halle et un espace inter-climatique où on va trouver des locaux vélos, des locaux poussettes, les entrées des immeubles, des locaux de voisinage, un restaurant, des locaux pour le bureau et des jardins. On va percer la halle qui est faite de sheds et on va faire pousser des jardins à l’intérieur de cette halle. Et puis, au-dessus de cette halle, on va faire sortir des bâtiments d’habitation, des petites tours pas très hautes comme suspendues, perchées au-dessus de la halle." 

Comment imaginez-vous ce grand quartier qui s’étirera à terme jusqu’aux pistes ?

Nicolas Michelin :"On va faire passer la Tiretaine au milieu du site jusqu’aux pistes. On va trouver l’endroit où elle passait à peu près et refaire un cheminement pour cette rivière avec un grand jardin au milieu. Donc on va démolir quelques hangars, mais on va en garder aussi beaucoup. Ca va être un évènement très important pour la ville de Clermont-Ferrand, c’est un nouveau parc qui va voir le jour. Ensuite on va garder au maximum les bâtiments existants et leur donner une deuxième fonction comme des espaces de commerce, de bureaux, de rencontre. On pourrait imaginer que le Tiretaine vienne le long des pistes avec un miroir d’eau, ça se réfléchirait, on pourrait faire un peu d’art contemporain là-dedans et peut-être installer une partie de l’Aventure Michelin dans les pistes. Il y a un imaginaire quand on se promène, une poétique dans ce lieu qui est incroyable".

Que dit la transformation de ce quartier de la ville de Clermont-Ferrand ?

Nicolas Michelin: "Il faut imaginer que l’ère industrielle de Clermont-Ferrand se prolonge avec une industrie 2.0. L’ambition de ce quartier ça pourrait être la mobilité douce où on circule en patinette, en vélo électrique, des objets parfois non-identifiés… Le lieu de la mobilité, de l’expérimentation, de l’innovation… On est au début du projet, ce que je dis maintenant ce sont vraiment des idées, rien n’est acté! "
Clermont-Ferrand : à quoi devrait ressembler le futur quartier Cataroux?
Cataroux est en pleine transformation. Le quartier qui s'étend jusqu'aux pistes à Clermont-Ferrand veut devenir un nouveau centre d'activité aux portes de la capitale auvergnate. Nicolas Michelin, l'achitecte urbaniste en charge de penser les aménagements était l'invité de France 3 Auvergne.

Sur le même sujet

Les + Lus