Clermont foot : Place aux inconditionnels pour les matches face à Strasbourg et à Rennes

Publié le
Écrit par Jérôme Doumeng

Jauge à 5000 places oblige, le Stade Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand ne pourra pas accueillir tout le monde pour les deux prochains matches à domicile, mercredi 19 janvier et dimanche 23 janvier. Le club a donc dû trancher : place d'abord aux supporters de la première heure.

Remercier les fidèles soutiens

Communiqué du Clermont-Foot 

Dans un communiqué consultable sur le site internet du club, le Clermont-Foot explique vouloir «  remercier à nouveau ses plus fidèles soutiens » et que « contrairement au premier match concerné par la jauge (face à Reims) où nous avions ouvert le quota de places restantes aux nouveaux abonnés avec un créneau de réservations sur le principe du premier arrivé, premier servi, cette fois-ci le club a souhaité simplifier les démarches pour tous ». Pour faire simple donc, les réabonnés, les partenaires et les groupes de supporters sont donc les bienvenus pour les deux prochains matches à domicile. Quant aux nouveaux abonnés, ils devront eux se contenter d'un match sur deux. Michel Thermet, 71 ans, fait partie de la première catégorie. Abonné de la première heure, « ce vieux de la vieille » comme il se définit, comptait déjà parmi les abonnés du Clermont Foot Club (fusion entre le Stade Clermontois et l'ASM, née en 1984). « Puis en 90, le Clermont-Foot a pris le relais, et j'ai suivi. Jusqu'à aujourd'hui, je  n'ai jamais raté une seule saison, je ne les ai jamais lâchés » explique-t-il. Et ce n'est pas demain que cela va commencer.

 

Absurde car moins risqué qu'un meeting politique

Michel, supporter du Clermont-Foot

 

Ce mercredi 19 janvier et ce dimanche 23 janvier, Michel retrouvera bien sa place tout près de la tribune de presse « qui cache le poteau de corner ». « Que le club soit reconnaissant envers les anciens comme moi c'est très bien, qu'il soigne ceux qui mettent de l'argent, c'est de bonne guerre, mais je trouve ridicule le principe des jauges dans un stade, un lieu ouvert, d'autant que le masque y est obligatoire. Il me semble que c'est moins risqué qu'un meeting politique ! » s'emporte-t-il avant de poursuivre. « Vous imaginez un peu l'absurde de la situation ? Je vais me retrouver avec quatre ou cinq habitués comme moi, côte à côte, sans distanciation physique, c'est bien n'importe quoi. Enfin..., on pourra au moins se tenir chaud.». Si Michel est un brin colère, c'est qu'il connaît bien le pouvoir du 12ème homme. Devant son public, et dans un stade plein, cette saison, Clermont s'est sublimé pour arracher le nul au RC Lens (2-2), actuel 6ème de Ligue 1. Il a même fait tomber Lille, le champion de France en titre (1-0).  Les 9000 abonnés et les 4000 supporters restants n'auraient donc pas été en trop pour pousser derrière leurs protégés contre Rennes, 4ème du championnat et Strasbourg. Le club alsacien qui ne cache pas d'ailleurs son intention de clôturer une semaine à 9 points. 

 

 

Clermont et son public capable de mettre une atmosphère particulière

Julien Stephan, entraîneur du RC Strasbourg

 

 Après ses victoires contre Montpellier et à Metz, Clermont se trouve donc dans le viseur du RC Strasbourg bien que l'entraîneur alsacien, Julien Stephan déclarait hier lors d'un point-presse « toujours redouter une équipe qui joue le maintien car c'est toujours une équipe très difficile à jouer, très dangereuse, devant son public capable de mettre une atmosphère particulière ». Il semblait déjà avoir oublié que le Montpied allait sonner un peu creux avec des supporters disséminés aux quatre coins du stade. Quoiqu'il en soit, sur les 5000 places convoitées, 900 reviennent aux anciens abonnés. Les 4100 autres seront allouées aux partenaires et aux nouveaux adhérents. Ces derniers n'auront accès qu'à l'une des deux rencontres. Quant au billet du match auquel ils n'assisteront pas, il leur sera remboursé, comme il le sera tout autant pour les supporters d'un jour qui auront acheté à l'avance un billet à l'unité. Ils devront donc patienter au moins jusqu'au 24 janvier prochain, date jusqu'à laquelle est maintenue la jauge à 5000 places dans les enceintes sportives, pour soutenir leur équipe dans les travées du Montpied.