Comment aider les oiseaux en hiver ?

L’hiver avec ses périodes de grand froid menace les oiseaux de nos jardins. Avec quelques conseils, vous pouvez leur venir en aide, pour bien choisir leur nourriture et leur boisson.

Le chardonneret élégant est l'un des oiseaux que l'on peut aider en hiver en installant des mangeoires dans nos jardins.
Le chardonneret élégant est l'un des oiseaux que l'on peut aider en hiver en installant des mangeoires dans nos jardins. © Christian Bouchardy

Pour les oiseaux de nos jardins, l’hiver constitue une période difficile à passer car avec les températures qui descendent, la nourriture se fait rare et leurs réserves s’amenuisent. Quelques gestes simples peuvent grandement leur venir en aide. « A cette saison, on peut encore voir des mésanges bleues, des moineaux, des pies, des tourterelles, des chardonneret élégants, des rougequeues noirs, des merles » explique Magali Germain, chargée de communication à la LPO (Ligue de protection des oiseaux) Auvergne-Rhône-Alpes. Elle poursuit : « L’hiver est une période compliquée, surtout à partir du moment où les températures deviennent négatives. Lorsque le couvert neigeux est prolongé, que le sol est gelé, la nourriture est inaccessible pour les oiseaux. Ils vont donc avoir des difficultés à se nourrir. Cela peut être utile de leur apporter de l’aide en mettant en place des mangeoires ».

Des graines mais pas seulement

Magali Germain indique : « Dans ces mangeoires, on peut mettre des graines de tournesol, de préférence locales. Elles sont riches en lipides et fournissent de la bonne graisse pour les oiseaux. Il faut qu’elles soient non salées et non grillées car le sel est mauvais pour eux ». Elle enchaîne : « D’autres graines peuvent être mises à disposition, comme le millet ou l’avoine. On peut aussi proposer des fruits secs comme les noix et les noisettes. On peut aussi mettre des amandes et du maïs concassé, des fruits décomposés (pomme, poire, raisin). Il y a aussi le pain de graisse végétale, seul ou mélangé à des graines ou à des insectes. Si on les achète en magasin, il faut bien vérifier la provenance de la graisse et sa composition : il faut éviter tout ce qui est graisse de palme et certains résidus de l’industrie agro-alimentaire. On peut aussi préparer des pains de graisse maison, avec des graisses d’origine végétale, de préférence bio et locale ».

Des aliments à bannir

Si on achète des pains ou des boules de graisse dans le commerce, optez plutôt pour ceux qui ne contiennent pas de filet car certains oiseaux peuvent s’y coincer les pattes. Certains proposent aussi des cacahuètes aux volatiles, non salées bien sûr. Des aliments sont à proscrire. « Il faut éviter tout ce qui est salé, le pain, les biscottes, les gâteaux. Les pâtées pour chats et chiens ne sont pas adaptées non plus. Il ne faut surtout pas proposer ce qui est à base de lactose, les oiseaux ne peuvent pas le digérer et cela peut causer des troubles digestifs mortels » souligne Magali Germain.

De l'eau très utile

On peut penser à laisser un peu d’eau aux oiseaux. La chargée de communication de la LPO précise : « L’eau est aussi utile pour que les oiseaux puissent se laver et maintenir leur plumage propre. C’est très important pour eux à cette période car cela leur permet de bien se protéger contre le froid. Leur plumage leur garantit une bonne étanchéité et leur laisse une couche d’air entre le corps et le plumage. C’est ce qui va les protéger du froid. Il faut penser à changer l’eau régulièrement, pour qu’elle reste propre ».

Choisir sa mangeoire

La mangeoire constitue le lieu le plus simple pour proposer à manger aux oiseaux. Si on habite en ville, il est important de veiller à ce que la mangeoire ne soit pas utilisée par les pigeons car il est interdit de les nourrir. « Il faut que la mangeoire ait un plateau abrité, afin que les graines puissent rester au sec. On recommande d’installer plusieurs petites mangeoires plutôt qu’une seule grande. Dans un jardin, l’idéal est d’installer une mangeoire sur pied, car c’est un endroit dégagé de la prédation. Il faut essayer de la mettre à l’abri des intempéries. Il faut éviter de la placer trop près des vitres  pour éviter les accidents ». La LPO recommande de bien nettoyer les mangeoires et les abreuvoirs, en favorisant des produits naturels comme l’eau ou le vinaigre. Enfin, si vous vous lancez dans la fabrication d’une mangeoire maison, pensez à utiliser un bois non traité. Enfin, sachez que si vous souhaitez aider la LPO, vous pouvez participer au comptage national des oiseaux de jardin les 30 et 31 janvier prochains. Vous trouverez ici toutes les indications.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature environnement froid météo