Connaissez-vous la Vallée des Saints, le “Colorado auvergnat” ?

Au cœur des massifs auvergnats, une ancienne carrière d’ocre à ciel ouvert est devenue un site naturel unique : la Vallée des Saints. Un paysage digne d'un Far West sculpté par l’érosion. On vous emmène à la découverte de ce lieu exceptionnel.

Visiter le Colorado en France, c’est possible. Ou tout du moins sa réplique : la Vallée des Saints. Situé en plein cœur de l’Auvergne, à une heure de Clermont-Ferrand dans le village de Boudes, ce site naturel exceptionnel évoque les grands parcs de l’Ouest américain. C’est une des raisons pour lesquelles ce lieu est surnommé le “Colorado auvergnat”. Mais pour Marlène Gaydier, responsable de la promotion touristique de cette vallée remarquable, les deux parcs sont certes similaires mais pas comparables. Elle indique : “Il y a des similitudes de couleurs notamment ocre. Mais en termes d’amplitude et de formes, c’est assez différent. Ici, on est sur des formations de 10 à 30 mètres de haut tandis qu’au Colorado, ce sont 1000 mètres de roches érodées”

Des teintes d’ocres jaunes, orangées, rouges

Malgré des dimensions incomparables avec sa jumelle américaine, la Vallée des Saints garde néanmoins un décor digne d’un Far West. Elle le doit à cette carrière ocre qui offre un spectacle unique. Un dégradé de rouge orangé dû au fer et … au temps. Le jeu de couleurs - et notamment la déclinaison de différentes terres rouges - provient essentiellement du mélange de minéraux argileux qui se sont formés au fil des années. “On doit la couleur ocre à un mélange d’hématite (oxyde de fer) et d’argile, précise Marlène Gaydier. La couleur jaune à de limonite et enfin la couleur blanche à de la kaolinite (argile blanche)”.

Un microclimat méditerranéen 

On doit cet aspect désertique également à la météo. Ici, les précipitations sont de l’ordre de 550 à 600 mm/an. C’est l’équivalent de la pluie tombée à Marseille ou Perpignan. “Il y a une forte exposition à l’ensoleillement avec peu de précipitations, souligne la spécialiste. C’est un des secteurs les plus secs de France. Et on a des contrastes chauds / froids assez élevés”.  

Un site vieux de plus 60 millions d’années avant notre ère 

Étendue sur 27 hectares, la Vallée des Saints possède 23 cheminées de fée de 1,5 mètre à 10 mètres de hauteur (moyenne de 3 mètres), il s’agit du plus important complexe d’Auvergne. C’est Henri Lecoq un botaniste qui a surnommé le lieu “Vallée des Saints”. En raison des formes des cheminées de fée du vallon des Fosses, ressemblant à une procession de saints en soutane. La Vallée des Saints est un site géologique exceptionnel façonné depuis des millénaires par l’activité volcanique. Marlène Gaydier explique : “C’est une formation géologique qui date de l’ère tertiaire, soit 60 millions d’années avant J-C. On doit ces formes particulières à l’érosion des différentes couches de couches de sédiments et de dépôts d’argiles”.  

Une faune et une flore remarquable 

Grâce à cette météo particulière, certaines espèces d’oiseaux et d’arbres ont pris place. On retrouve notamment le lézard vert mais également toute une flore que l’on trouverait habituellement en littoral, comme le pissenlit. Pour Marlène Gaydier il y a plusieurs explications possibles : “Ce sont soit des plantes issues de milieux salés qui avec le temps ont évolué vers les formes actuelles. Soit des reliques de plantes halophiles issues du lac saumâtre de la Limagne. Ou bien, il se peut que ce soient des apports involontaires de l’Homme ou des animaux liés aux migrations sur ces sites situés pourtant à près de 350 kilomètres de la mer”.

Espace protégé 

S’il était autrefois possible de plonger dans le ravin pour découvrir de plus près les différentes strates de roches, les autorités ont depuis souhaité préserver ce joyau du patrimoine auvergnat. Depuis plus de 10 ans, il est donc labellisé Espace Naturel Sensible et classé « Natura 2000 », de manière à « prendre en compte des enjeux de biodiversité dans les activités humaines, mais aussi à privilégier une gestion équilibrée et durable des espaces, qui tienne compte des préoccupations économiques et sociales », indique l'Office Français de la Biodiversité

La randonnée est tout de même envisageable via des chemins balisés et des visites guidées sont proposées durant l’été.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité