Des jeunes joueurs du FC Clermont Métropole sur les traces de la Seconde Guerre Mondiale

Publié le
Écrit par Solenne Barlot

Grâce à leur coach passionné d’histoire, les U11 du FC Clermont Métropole partiront à la découverte du débarquement en Normandie. Enfants et accompagnants partiront du 3 au 6 juin.

Des jeunes du club de foot FC Clermont métropole partiront à la découverte du débarquement de Normandie début juin. Le club compte 3 académies sur Clermont-Ferrand. C’est Mohamed El Mokretar, coach basé sur l'académie de Croix-de-Neyrat, qui est à l’initiative de cette sortie : “On a le droit de faire une sortie avec nos joueurs sur l'année. On a demandé l'autorisation de partir sur un séjour et en contrepartie, il fallait qu'on sollicite nous-mêmes des sponsors, puisque ça ne rentrait pas dans le budget”, explique le coach. Le club sollicite alors des commerçants du quartier de Croix-de-Neyrat, avec succès. “On a pu récolter tout l'argent pour partir”, se félicite Mohamed El Mokretar. C’est sa passion pour l’histoire et son passé familial qui l’ont poussé à organiser ce voyage : “L'idée vient de moi. Je suis un grand fan d'histoire et en particulier de la 2nde Guerre mondiale et je suis petit-fils d'un ancien tirailleur algérien. Je suis très impliqué sur ce sujet. Tout le monde était très, très motivé.” 

Un "projet citoyen"

Il a évoqué son histoire auprès de sa jeune équipe : “Les enfants l'ont appris officiellement le jour de la réunion d'information, pour qu'ils sachent pourquoi moi je me suis orienté vers ça et pas autre chose. Les années passées, les sorties étaient essentiellement axées sur le sport mais la vocation du club Clermont métropole c'est aussi de travailler sur des projets citoyens. Je leur ai expliqué que je l'avais appris très tard. Je le sais depuis que j'ai 30 ans. Mon père ne m'en avait jamais réellement parlé et je l'ai su par le biais de mes oncles. J’ai expliqué aux enfants qu'il est possible que de leur côté, il y ait des grands-parents où arrière-grands-parents plutôt qui se soient impliqués dans la guerre de près ou de loin.” Ils partiront du 3 au 6 juin et, durant le séjour, en plus des visites de musées ou des plages du débarquement, ils participeront à un tournoi de foot le samedi 4 juin. “On part à 12 joueurs et 3 éducateurs. C’est vraiment le seul regret qu'on ait, c'est qu'on ne parte pas à plus. C'était un galop d'essai voire un ballon d'essai, on va essayer de mettre ça en place cette année pour qu'on puisse le renouveler l'année prochaine avec un plus gros contingent”, indique Mohamed El Mokretar.  

Préparation du séjour

Il ajoute : “Le but, c'était d'impliquer un petit peu les enfants issus du quartier qui, à la base, ne sortent pas beaucoup. On a les écoles, on a le club, tout est situé au même endroit, ils n’ont pas de raison de bouger ailleurs, mis à part sur l'initiative des parents. Surtout, on voulait les rattacher un petit peu à l'histoire du pays. Quand on veut savoir où on va, c'est très important de savoir d'où on vient. On va pouvoir attacher les enfants à l'histoire du pays dans lequel ils sont nés, pour la plupart et dans lequel vivent. “ Il souhaitait faire découvrir à ces jeunes, de manière ludique, la Seconde Guerre Mondiale : “On a sondé un petit peu les enfants sur leur connaissance de l'histoire. C'était mitigé, on a des enfants qui pensaient que la guerre, c'était la France contre les Américains, il y en a beaucoup qui était un petit peu à l'ouest.” Il a ainsi fait plusieurs réunions d’informations : “Ils ont eu un travail d'histoire à faire. Je leur ai posé 5 questions sur des choses que nous allons faire sur place et puis on va regarder des vidéos pour que quand on arrive sur place, ça soit beaucoup plus parlant pour eux.”  

Un séjour riche en visites

Et les jeunes participants sont très enthousiastes, selon le coach : "Ils sont au taquet ! On a récolté plus d'argent que prévu et on l'a ajouté dans plus de sorties et surtout dans le confort du séjour. Les enfants sont au courant qu'on va dans un très beau camping, qu'il y a une piscine et qu'ils vont manger au restaurant, qu’ils vont voir la plage... On a amené les plus méritants. On s'est servi de ça pour qu’ils se tiennent à carreau pendant une bonne partie de la saison, c'était la carotte.” Mémorial de Caen, pont de Sénoville, visite du cimetière de Colleville-sur-Mer, les enfants vont découvrir un pan de l’histoire : “L'idée, c'était de confronter les enfants pour qu'ils puissent se rendre compte de l'ampleur des victimes du débarquements.” Ensuite, les enfants découvriront la plage d'Omaha Beach, la Pointe du Hoc, le musée Overlord et le musée du grand bunker à Ouistreham. Sur le chemin du retour, l’équipe visitera le musée des blindés à Saumur.