DIRECT VIDEO. Championnat du monde de patinage : suivez le programme libre de danse sur glace

En Italie, samedi 24 mars, à l’occasion des mondiaux 2018, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, les vice-champions olympiques veulent renouer avec l'or aux Championnats du monde de patinage artistique. / © MLADEN ANTONOV / AFP
En Italie, samedi 24 mars, à l’occasion des mondiaux 2018, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, les vice-champions olympiques veulent renouer avec l'or aux Championnats du monde de patinage artistique. / © MLADEN ANTONOV / AFP

Un mois après leur médaille d’argent aux JO de  Pyeongchang, les Clermontois Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron entendent bien décrocher l’or aux championnats du monde de patinage artistique, à Milan, en Italie. Suivez le programme libre de danse sur glace, samedi 24 mars, dès 16 heures. 

Par France 3 Auvergne avec AFP

En Italie, à l’occasion des mondiaux 2018, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, les vice-champions olympiques veulent renouer avec l'or aux Championnats du monde de patinage artistique.

A Helsinki l'hiver dernier, les revenants canadiens Tessa Virtue et Scott Moir avaient privé les jeunes danseurs français (22 ans pour elle, 23 ans pour lui) d'une troisième couronne mondiale consécutive.
En Corée mi-février, ce sont encore Virtue et Moir qui se sont parés d'or, olympique cette fois, au bout d'une compétition marquée par une mésaventure vestimentaire de Papadakis, dont le haut s'est malencontreusement décousu et dégrafé dès les premiers instants de la danse courte.
Le duo canadien absent sur la glace italienne, le titre mondial est promis samedi au tandem tricolore installé à Montréal, ravi de cette "célébration post-olympique" à proximité de la France, la promesse de "plus de famille et de public" acquis à leur cause dans les tribunes de la patinoire.
"Ca va nous faire du bien de refaire les programmes avec la même préparation, mais avec moins de pression, estime Papadakis auprès de l'AFP. C'est une belle manière de finir la saison."
"En plus, vu ce qui s'est passé (aux JO), ça va nous permettre d'avoir une autre chance de performer, surtout la danse courte, de la façon dont on voulait le faire", ajoute-t-elle.




 

Sur le même sujet

Suisse : le football… tout un spectacle !

Les + Lus