Fin annoncée de la ligne aérienne Clermont-Ferrand-Amsterdam

En 2018, l'aéroport de Clermont-Ferrand a compté 425 000 passagers. / © Fabien Gandilhon / France 3 Auvergne
En 2018, l'aéroport de Clermont-Ferrand a compté 425 000 passagers. / © Fabien Gandilhon / France 3 Auvergne

A partir du 1er mars, Air France n’assurera plus la liaison aérienne entre Clermont-Ferrand et Amsterdam. Une décision que déplore la présidente du syndicat mixte de l’aéroport de Clermont-Ferrand.
 

Par Catherine Lopes

Mauvaise nouvelle pour les habitants de Clermont-Ferrand qui souhaitaient passer prochainement un week-end à Amsterdam : à compter du 1er mars, Air France n’assurera plus la liaison aérienne entre les deux villes. Martine Guibert, présidente du syndicat mixte de l’aéroport de Clermont-Ferrand et vice-présidente du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes explique : « Nous déplorons cette décision. Je m’en suis indignée dans un courrier adressé au directeur des affaires territoriales d’Air France. La compagnie justifie cette décision par le fait que la fréquentation de la ligne est trop faible. Cela correspond aussi à une restructuration du groupe. L’offre de sièges du réseau intérieur doit baisser de 15% ».

Un taux de remplissage de 67%

Contactée, la compagnie Air France n’a pas souhaité répondre à nos questions avant la tenue d’une conférence de presse à Clermont-Ferrand en mars prochain. La ligne Clermont-Ferrand-Amsterdam affiche un taux de remplissage de 67%. Martine Guibert fait état de discussions engagées avec Air France afin d’améliorer le service vers Paris. Elle précise : « Nous échangeons sur l’augmentation du nombre de sièges entre Clermont-Ferrand et Paris. Nous travaillons sur l’amélioration globale du service en termes d’horaires. Nous sommes également en négociation pour développer la ligne Clermont-Ferrand-Nice. Nos discussions sont de bonne tenue. L’aéroport de Clermont-Ferrand est un peu moins maltraité que d’autres ». L’aéroport de la capitale auvergnate a compté 425 000 passagers en 2018. Le syndicat mixte qui gère la structure affiche un objectif de 600 000 passagers par an d’ici 2026.
 

Sur le même sujet

Les + Lus