Cet article date de plus de 3 ans

Il fête ses 120 ans : comment le Bibendum Michelin a-t-il vu le jour ?

Le bonhomme Michelin, surnommé le "Bibendum", célèbre en  2018 ses 120 ans. Né en 1898 de l'imagination combinée des frères Michelin et du dessinateur O'Galop à partir d'une pile de pneus, le logo a depuis évolué au fil des années.
Il est un symbole de l'industrie automobile française presque aussi âgé que la tour Eiffel. Le Bibendum Michelin fêtait en avril 2018 ses 120 ans d'existence. Mais comment ce personnage imposant et incongru a-t-il pu voir le jour?

Comme le monument parisien, le bonhomme blanc a été conçu à l'occasion d'une exposition universelle. Lors de l'édition de 1894 au parc de la Tête d'or à Lyon, les frères Michelin discernent une silhouette humaine dans la pile de pneus installée devant leur stand. "Regarde, avec des bras et cela ferait un bonhomme! " aurait alors plaisanté Édouard Michelin.



Ce n'est ce quelques années après que le caricaturiste lyonnais O'Galop concrétise l'idée. En 1898, le dessinateur humoristique propose ses services à l'entreprise Michelin et l'un de ses dessins publicitaires, refusé par une brasserie allemande, attire l'attention d'André Michelin. Il représente un buveur de bière bavarois corpulent levant une choppe, au dessus duquel on peut lire "Nunc est bibendum", soit "Il est l'heure de boire!" en latin.




L'idée convient à André Michelin. Le chef d'entreprise demande à O'Galop de remplacer le Bavarois par un personnage constitué de pneus entassés et de placer des débris dans une coupe de champagne, qui vient remplacer la choppe de houblon. Le dessin vient alors appuyer le slogan de l'époque de la compagnie clermontoise : "Le pneu Michelin boit l'obstacle", à l'inverse de ses concurrents, qui, placés autour de lui, ont crevé en roulant dessus. L'affiche est diffusée en avril 1898 et officialise la naissance du "bibendum".

Plus qu'un logo, le bonhomme devient héros de bandes-dessinées, de spots publicitaires et de prévention et devient internationalement célèbre grâce au développement de Michelin. Il figure de même sur les cartes de voyage et le guide diffusés par l'entreprise auvergnate. Aujourd'hui, le célèbre bonhomme a perdu ses lunettes et son visage s'est progressivement humanisé. Proclamé "meilleur logo du monde" en 2000 par le Financial Times, le Bibendum a depuis fait son retour au sommet des cabines de camions en 2017.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michelin économie entreprises histoire sorties et loisirs patrimoine culture