• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Insécurité au nord de Clermont-Ferrand : la circulation du tram et des bus toujours perturbée

La circulation du tramway et de deux lignes de bus est suspendue dans le quartier nord de Clermont-Ferrand depuis le jeudi 8 novembre. / © L.Pastural/France 3 Auvergne
La circulation du tramway et de deux lignes de bus est suspendue dans le quartier nord de Clermont-Ferrand depuis le jeudi 8 novembre. / © L.Pastural/France 3 Auvergne

A Clermont-Ferrand, la circulation du tramway et des bus, lundi 12 novembre, est toujours perturbée dans le secteur les Vergnes/Champratel. Une décision qui fait suite à un tir de pistolet, jeudi 8 novembre, sur les vitres du tram. Les agents de la T2C dénoncent l'insécurité du quartier. 
 

Par D.Cros

La circulation reste perturbée, lundi 12 novembre, dans le quartier nord de la ville de Clermont-Ferrand. Aucun tram ni aucun bus ne circulent dans ce secteur. Depuis vendredi 9 novembre, la circulation de la ligne A du tram et les lignes de bus 3 et 21 ont été suspendues dans le quartier les Vergnes/Champratel. Sur le site de la T2C, on pouvait lire ce jour-là : "En raison d'un problème d'insécurité rencontré sur la ligne, le tramway circulera uniquement entre les stations Champratel et La Pardieu Gare".
 

En cause, un incident survenu la veille de la suspension. Alors que le tramway prenait son départ du quartier des Vergnes, un coup de pistolet a été tiré dans les vitres. Selon Claude Desmarie, secrétaire du CHST et délégué CGT : "Une bande de jeunes aurait pointé une arme à feu sur la rame de tramway quelques mètres seulement après son départ de la station des Vergnes. Seuls le conducteur et une seule passagère se trouvaient dans le tramway à ce moment-là. Les jeunes auraient ensuite fait feu, touchant un montant de la rame". Le syndicaliste affirme que "la vitre était toute feuilletée et que la passagère est ressortie choquée". Cet acte a immédiatement fait réagir les conducteurs de la T2C qui ont demandé à la direction de "sécuriser la zone".

Quatre jours après les faits, la circulation est toujours perturbée dans le secteur. Les détails des perturbations sont indiquées, en temps réel, sur le site de la T2C

"La direction avait prévu une reprise régulière de la circulation lundi 12 novembre mais le CHSCT a déposé un droit d'alerte qui permet aux agents de faire valoir leur droit de retrait" explique Claude Desmarie. Puis il ajoute : "7 personnes sur 9 ont fait valoir ce droit. La direction a donc maintenu la suspension de la desserte de transports dans ce secteur".

Une réunion est prévue, mardi 13 novembre, à 9 heures au siège de la direction de la T2C à la Pardieu.

Sur le même sujet

Le patrimoine ferroviaire roule encore

Les + Lus