L’Etonnant Festin à Clermont-Ferrand, « cassons la graine, mais discutons aussi »

L’Etonnant Festin revient à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, dimanche 19 septembre de 10 h à 19 h. Eric Roux, journaliste culinaire, nous parle de cette nouvelle édition gourmande et réinventée dans le quartier médiévale de Montferrand.

Une nouvelle édition gourmande et réinventée de l’Etonnant Festin, à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, revient entre 10 h et 19 h dimanche 19 septembre. Cette année les restaurateurs, producteurs, artistes et musiciens ont pris leur quartier à Montferrand. Eric Roux, journaliste culinaire, nous conte le programme de quoi nous donner l’eau à la bouche. Des propos recueillis par Richard Beaune.



Quel est l’objectif de cet « Etonnant Festin » ?

Eric Roux : « On va passer notre dimanche à table, mais aussi à écouter des histoires, à voir des artistes, à écouter de la musique, à échanger. Le propos de l’association qui est à l’origine de cet Etonnant festin, c’est que manger et réfléchir à notre alimentation, c’est de la culture. C’est une culture pleine d’enjeux. Comment allons-nous manger, on en parle dans les médias, entre voisins. Comment allons-nous relocaliser la production, comment faire connaître la grande diversité. Nous, on s’est installés sur ce territoire et on a voulu montrer qu’il y avait plein de personne qui faisaient des choses autour de l’alimentation. Des restaurateurs, des artisans, des producteurs, des musiciens, qui viennent raconter aux habitants une histoire de l’alimentation ».

Est-ce qu’on peut parler de gastronomie clermontoise ?

Eric Roux : « On parlera davantage de cuisine populaire à l’Etonnant Festin. C’est chouette la gastronomie, mais on a l’impression qu’elle est réservée uniquement à des gens qui ont les moyens. Nous ce qui nous intéresse, c’est cette nourriture pour tout le monde, cette cuisine quotidienne qui est aussi riche, aussi inventive, pertinente et impertinente dans ses choix. Faire la cuisine, ce n’est que le miroir de la vie comme on l’imagine. L’Etonnant Festin raconte cette histoire. On va découvrir quand paraîtra le prochain almanach, le travail sur l’éco-responsabilité par rapport aux déchets, on va rencontrer des artistes. L’idée, c’est de prendre l’alimentation et de la développer avec plein d’angles. L’Etonnant festin, c’est comme un repas de famille, ou un repas entre copains. On l’étend à l’échelle d’une ville, d’une métropole où on se dit « cassons une graine, mais discutons aussi ».

De quelle manière cette édition se dit aussi verte et solidaire ?

Eric Roux : « On a invité une association d’insertion qui va laver les contenants mis à disposition par une autre association « Raboul », qui travaille sur le non-jetable, le consigné. Si vous voulez venir avec vos assiettes et vos couverts, c’est encore mieux. On peut aussi avoir des assiettes de pulpes avec Terra preta qui va prendre tous ces déchets compostables et les composter. » 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
événements sorties et loisirs alimentation société