Laurent Wauquiez renonce à la présidentielle : « une décision difficile et courageuse », selon Brice Hortefeux

Jeudi 26 août, Laurent Wauquiez s’est retiré de la course à la présidentielle. Au lendemain de cette annonce, Brice Hortefeux, député européen et conseiller régional (LR) d'Auvergne-Rhône-Alpes , salue une décision "difficile et courageuse".

Laurent Wauquiez, réélu en juin 2021 à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ne participera pas à la primaire de la droite, dans l’optique de l’élection présidentielle de 2022. L'élu, qui doit faire sa rentrée politique dimanche 29 août au mont Mézenc, en Haute-Loire, a pris le temps de la réflexion. L’ancien président des Républicains a finalement décidé de ne pas se présenter à ce scrutin interne. L'information a été révélée par le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur Twitter jeudi 26 août. Au lendemain de cette annonce, Brice Hortefeux, député européen et conseiller régional Les Républicains, commente cette décision.

Question : Quelle est votre réaction après l’annonce de la décision de Laurent Wauquiez ?

Brice Hortefeux : « Laurent Wauquiez a décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle. C’est d’abord une décision personnelle et c’est une décision difficile et courageuse. Difficile, parce que quand on a en soi la passion de notre pays, on a envie de partager des convictions. Laurent Wauquiez a décidé courageusement de ne pas ajouter, comme il l’a dit lui-même, de la division à la division. Son choix est un choix à la fois de sérieux, de responsabilité et de rassemblement »

Question : « Ne pas ajouter de la division à la division ». Le parti va-t-il si mal que cela ?

Brice Hortefeux : « Au contraire, dès lors qu’il y a une procédure pour se rassembler derrière celui qui aura été choisi, c’est une bonne chose. Laurent Wauquiez a fait un choix, celui de l’Auvergne et de Rhône-Alpes. Je ne doute pas un seul instant que dans un avenir pas forcément lointain, il aura l’occasion de s’engager, en s’appuyant sur ce qui est une force : tout simplement ce qu’il fait pour la région est un peu la vitrine de ce qui pourra être fait pour la France »

Question : Dans ses tweets, Laurent Wauquiez vise presque ouvertement Xavier Bertrand, qui lui fait peu de cas de la primaire. Que pensez-vous de cela ?
 

Brice Hortefeux : « Quand il y a pluralité de candidatures, il faut qu’il y ait une procédure de départage. Si chacun s’engage à respecter cette procédure, ce qui pourrait paraître comme un handicap sera au contraire une force. J’observe que, et Valérie Pécresse, et Eric Ciotti, et Michel Barnier, et le Pr Juvin, s’engagent à respecter une procédure. Je souhaite qu’il n’y ait pas d’exception »

Question : Que pensez-vous de tous ces candidats qui veulent défendre le parti des Républicains ? Cela ne fait-il pas trop ?

Brice Hortefeux : « Cela signifie que notre famille a la chance d’avoir beaucoup de talents, beaucoup de personnalités, avec des itinéraires différents, des histoires qui ne sont pas forcément les mêmes. La politique c’est comme la vie, ce n’est pas une question de soustraction et cela doit être une addition. Si on additionne les talents, on pourra, je l’espère, incarner l’alternance, un espoir, après un quinquennat qui restera marqué par le grand surplace »

Question : Est-ce que la décision de Laurent Wauquiez vous a surpris ou déçu ?

Brice Hortefeux : « C’est une décision lourde. Quand on se prépare à une décision de ne pas participer pour ajouter de la confusion, c’est quelque chose de difficile et de courageux. Je suis certain qu’il en a parlé en famille d’abord, car c’est un choix personnel très lourd que d’être candidat. Il en a parlé bien sûr avec ses proches. Nous en avons parlé au début de l’été. Il a ensuite analysé personnellement ce qui était le mieux pour notre région, notre famille et notre pays. C’est un choix personnel »

Question : A titre personnel, cela vous a-t-il surpris ?

Brice Hortefeux : « Un peu. Au fond de moi, j’espérais qu’il soit candidat. Mais je comprends les raisons qui l’ont conduit à agir comme il le fait aujourd’hui. C’est toute la différence entre les hommes politiques et les hommes d’Etat. Les hommes politiques ont souvent une vision à très court terme, à courte vue, dans l’intérêt particulier. Je pense qu’il a choisi une vision à plus long terme et avec le souci de l’intérêt général »

Question : Maintenant, qui sera votre choix pour la primaire ?

Brice Hortefeux : « Je le dirai plus tard. Il y a beaucoup de candidats, que je connais tous par définition depuis longtemps. C’est vrai que le temps peut venir de candidatures féminines qui allieraient l’autorité et la modernité. Mais on n’en est pas encore là. Si Laurent Wauquiez avait été candidat, le choix aurait été beaucoup plus simple ».

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes politique les républicains primaire les républicains élection présidentielle élections