Bannière résultats municipales

Municipales : à Clermont-Ferrand, Brenas (LR) et Faidy (LREM) font liste commune

Mardi 2 juin, 3 listes ont été déposées en vue des élections municipales du 28 juin à Clermont-Ferrand : une liste PS et alliés menée par Olivier Bianchi, une liste LR/LREM de fusion avec Jean-Pierre Brenas et Eric Faidy et enfin une liste LFI conduite par Marianne Maximi.
 

Mardi 2 juin, à Clermont-Ferrand, Eric Faidy (à gauche) et Jean-Pierre Brenas ont indiqué que leurs listes fusionnaient en vue du second tour des municipales.
Mardi 2 juin, à Clermont-Ferrand, Eric Faidy (à gauche) et Jean-Pierre Brenas ont indiqué que leurs listes fusionnaient en vue du second tour des municipales. © Pascal Franco / FTV
A Clermont-Ferrand, 3 candidats en lice convoitent le fauteuil de maire. Mardi 2 juin, 3 listes ont été déposées en préfecture. D’abord, celle du maire sortant, Olivier Bianchi, arrivé en tête le 15 mars dernier lors du premier tour des élections municipales, avec 38,1 % des voix. Aucune alliance entre le candidat PS et alliés n’a été conclue avec la candidate de LFI Marianne Maximi. Cette dernière avait obtenu 12,3 % des suffrages au premier tour et se maintient au second.

Une alliance Brenas-Faidy

La véritable surprise vient de la droite et du centre. In extremis, une liste de fusion LR/LREM a été conclue entre Jean-Pierre Brenas et Eric Faidy. Le dentiste clermontois avait obtenu 20,7 % des voix au premier tour et le cadre de Michelin 15,6 %. Jean-Pierre Brenas, qui sera tête de liste, déclare : « Nous avions un contexte politique inédit, la gauche est divisée. Nous avons décidé de tourner le dos à l’obstacle qui était inévitable. A chaque élection la droite se divise. Nous avons dit stop au poison de la division. Nous sommes unis, nous avons uni nos énergies et nos talents. Nous sommes tous les deux issus de la société civile et conscients que nous avons une véritable carte à jouer. La victoire est possible, l’alternance est possible à Clermont-Ferrand ». Il ajoute : « Le fait de rendre possible la victoire à Clermont-Ferrand va motiver, à notre sens, l’électorat pour venir voter pour nous. C’est que l’on appelle la dynamique. Nous additionnons nos scores et en plus nous créons une entente, une envie, et nous pensons faire la différence avec Olivier Bianchi ».

Clermont-Ferrand a besoin de changer

Eric Faidy déclare : « J’ai porté avec mes équipiers au 1er tour un projet de transformation de Clermont-Ferrand, pour en faire une ville verte, une ville sûre et solidaire. A l’issue du premier tour, j’ai regardé autour de moi et cherché les personnes qui pouvaient se rassembler pour porter ce projet au 2e tour. Ca a conduit à ce rassemblement après avoir parlé aux différents candidats et étudié les différentes options. Clermont-Ferrand a besoin de changer. Le monde change. La ville a besoin de changer, en douceur, c’est le projet que nous portons ».

Vers un retrait de l’investiture LREM ?

« Cette fusion est une déception. On connaît les engagements de monsieur Brenas et il représente plutôt une droite conservatrice. Ce ne sont pas du tout les valeurs que porte LREM. C’est un calcul désespéré qui fragilise la majorité présidentielle. Cette décision est le fruit d’une décision de quelques individus. Elle n’engage pas du tout la responsabilité de LREM. On fera le nécessaire pour qu’au niveau national, l’investiture qu’il (NDLR : Eric Faidy) avait acquise en 2019 lui soit retirée » explique Guy Lavocat, référent LREM dans le Puy-de-Dôme et membre du bureau exécutif national. 

Dans un communiqué commun, Valérie Thomas, députée LREM du Puy-de-Dôme, Guy Lavocat, référent LREM du Puy-de Dôme et Léa Engamba, référente des Jeunes avec Macron du Puy-de-Dôme, soulignent : « De cette décision, que nous considérons comme personnelle et relevant de basses manœuvres politiques ourdies dans le dos des représentants locaux du parti présidentiel, nous exigeons que cette liste fusionnée ne puisse se prévaloir du soutien de La République en Marche pour ne pas tromper notre électorat ».
Les résultats du premier tour
  • Olivier Bianchi a obtenu 38,10% des voix avec sa liste "Naturellement Clermont" PS et alliés
  • Jean-Pierre Brenas, LR et MoDem, menant la  liste « Révéler Clermont » réalise un score de 20,74%. 
  • Eric Faidy, LREM, conduisant la liste « Ensemble transformons Clermont » obtient 15,55% des voix. 
  • Marianne Maximi, LFI, menant la liste « Clermont-Ferrand en commun »,  récolte 12,32% des voix. 
  • Anne Biscos, RN et DLF, conduisant la liste « L’essentiel pour Clermont », rassemble 5,39% des suffrages
  • Marie Savre, LO, avec sa liste « LO-Faire entendre le camp des travailleurs » est dernière de ce srutin avec 1,60%.
  • Philippe Fasquel, Cause commune, avec sa liste « Faisons cause commune », obtient 6,31% des votes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter