Nouveau départ pour le château de Murol

Un nouveau projet pour le château de Murol
Le château de Murol rouvrira ses portes samedi 18 février, après une fermeture de quelques semaines qui a accompagné le changement de délégataire. Les nouveaux gestionnaires vont proposer de nouvelles animations pour faire progresser le nombre de visiteurs de 60%. Intervenants : Kléber Rossillon, gestionnaire du château de Murol; Marine-Alice Poizot, directrice. Sébastien Gouttebel, Maire de Murol (Div G). - Reportage : Cyrille Genet, Valérie Riffard. Montage : Amélie Després.

Le château de Murol rouvrira ses portes samedi 18 février, après une fermeture de quelques semaines qui accompagne le changement de délégataire. Les nouveaux gestionnaires vont proposer de nouvelles animation pour faire progresser le nombre de visiteurs de 60%.

Par Cyrille Genet

C’est un château fort perché sur un éperon rocheux qui fait rêver bien des enfants: une lourde porte en bois, de hautes murailles et un chemin de ronde qui semblent abriter la vie des chevaliers et gentes dames. Mais les vacanciers des deux premières semaines de vacances d'hiver en ont fait l’expérience, ils ont dû rebrousser chemin car le château de Murol ne rouvrira ses portes que le samedi 18 février à 10 heures.

C’est le dernier épisode du changement de délégataire piloté par le propriétaire, la commune et qui été émaillé par quelques échanges juridiques qui ont retardé la remise des clés aux nouveaux gestionnaires.

Mais c’est désormais chose faite, et la société Kléber Rossillon est à la manœuvre depuis le milieu de la semaine. Une société qui gère 7 autres sites en France : le château de Castelnaud et les jardins suspendus de Marqueyssac en Dordogne, le musée de Montmartre à Paris et la caverne du Pont d’Arc, réplique de la grotte Chauvet en Ardèche notamment.

De nouvelles animations seront bientôt mises en place pour proposer au visiteur une expérience : sentir le pain qui cuit dans le four de l’office ou  découvrir les conditions de vie des habitants, il y a 600 ans. Pour cela Kléber Rossillon s’est plongé dans les récits de Guillaume de Murol, le seigneur qui a vécu 90 ans dans ces murs (ce qui pour l’époque était un véritable record de longévité) : "il a tenu sur des registres, qu’il tenait tous les jours ses dépenses, ses recettes, tous les évènements du château et nous allons faire revivre ça auprès de nos visiteurs".

L’équipe d’animation a été reconduite et sera renforcée, sous la direction d’une nouvelle directrice, Marine-Alice Poizot : "nous sommes ici dans un cadre où il y a des spectacles, où les personnes poussent les portes et se retrouvent en 1417. Vraiment c’est un moment de partage pour les enfants et les parents et un moment où ils se cultivent".

La commune qui est propriétaire des lieux espère que le château deviendra une locomotive du tourisme local : "les sites emblématiques sur le massif du Sancy, on les connait tous : l’église de Saint Nectaire, le château de Murol, le lac Chambon, la vallée de Chaudefour, le lac Pavin…" explique Sébastien Gouttebel, le maire de Murol, "et c’est vrai que tous ces sites additionnés les uns aux autres sont incontournables et il faut absolument que le château de Murol soit valorisé d’une ampleur nationale".

La politique tarifaire a été simplifiée avec la gratuité pour les enfants de moins de 10 ans, de nouvelles animations basées sur les technologies modernes seront mises en place d’ici les vacances de Pâques, l’objectif étant d’attirer 160 00 visiteurs d’ici 2021, soit environ 60 000 de plus que l’an dernier.

 

Sur le même sujet

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus