"On peut tous trembler" : dixième du Top 14, l'équipe de rugby de l'ASM Clermont Auvergne joue son maintien

Enfermée dans une spirale négative depuis plus d'un mois, l'ASM Clermont Auvergne vient d'enchaîner quatre matchs sans victoire. L'équipe auvergnate pointe désormais à la dixième place au classement et voit le bas de tableau se rapprocher.

Le 9 mars dernier, les joueurs de l'ASM Clermont Auvergne avaient réalisé un match nul au goût amer contre l'équipe d’Oyonnax. De retour à l'entraînement cette semaine, sous le soleil, pour préparer le match contre Pau ce samedi 23 mars, les joueurs de l'ASM espèrent retrouver des couleurs pour remonter dans le classement.

"Le top 6 n'est pas très loin quand même. Donc après soit on regarde le verre à moitié plein, soit on le regarde à moitié vide. Là on va regarder match après match pour commencer, on va s'occuper de Pau, pas trop du classement. Parce qu'il y a trois matchs de ça on était dans le top 6 et aujourd'hui on n'y est plus, donc ça va très vite", confie Julien Laïrle, entraîneur des avants et de la défense à l'ASM Clermont Auvergne.

Évidemment que si on parle du classement, on regarde vers le bas, on peut tous trembler, tous avoir peur et perdre de la confiance mais je pense que ça ne nous amènera pas de performance sur le terrain.

Julien Laïrle

Entraîneur des avants et de la défense à l'ASM Clermont Auvergne

L'espoir de remonter au classement

Avec seulement trois points d'avance sur le barragiste perpignanais, l'ASM voit le fond de tableau se rapprocher de plus en plus. "Pour l'instant c'est prendre les matchs un par un, gagner face à Pau, gagner au Racing et après on verra. Il y a la coupe d'Europe qui pourra peut-être nous faire du bien", raconte Étienne Fourcade, talonneur de l'équipe clermontoise.

Il faut prendre les matchs un par un, pas trop viser le top 6, pas trop regarder derrière non plus, sans se brider. Il faut jouer comme si c'était le dernier match à chaque fois.

Etienne Fourcade

Talonneur de l'ASM Clermont Auvergne

Du côté des supporters, la question du maintien ne se pose pas. Une hypothétique place en Pro D2 n'est absolument pas envisageable pour eux. "Je n'y pense même pas. Ça me ferait beaucoup de peine. Aujourd'hui on est en bas, à nous de remonter", s'exclame Thierry. "On a un état d'esprit d'inquiétude et de questionnement. On se demande comment on a fait pour en arriver là. L'équipe est en reconstruction mais on attend du mieux", espère Cédric. Dixièmes au championnat, les Jaunards doivent impérativement gagner leurs prochains matchs. Ils pourront compter, ce samedi 23 mars, sur le retour de blessures de ses leaders, Anthony Belleau et Fritz Lee, contre Pau.

Propos recueillis par Marie Le Bobinnec / France 3 Auvergne.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité