A Paris, opération Sentinelle pour 300 soldats du 92e RI de Clermont-Ferrand

Fusil d’assaut en bandoulière, les soldats du 92e RI de Clermont-Ferrand participent depuis début août et jusqu’au 4 octobre à l’opération Sentinelle à Paris / © 92e RI / @maximefraisse
Fusil d’assaut en bandoulière, les soldats du 92e RI de Clermont-Ferrand participent depuis début août et jusqu’au 4 octobre à l’opération Sentinelle à Paris / © 92e RI / @maximefraisse

Fusil d’assaut en bandoulière, les soldats du 92e RI de Clermont-Ferrand participent depuis début août et jusqu’au 4 octobre à l’opération Sentinelle à Paris. Nous sommes allés à la rencontre de ces militaires, au quartier de La Défense.
 

Par K.T. avec Laurent Pastural

La 5ème compagnie du 92e RI de Clermont-Ferrand a investi depuis le 3 août le quartier d’affaires de La Défense, à Paris. Pendant 2 mois, 24h/24, les soldats auvergnats assurent la sécurité de la population, dans le cadre de l’opération Sentinelle. Au pied des tours, FAMAS en bandoulière, les militaires patrouillent dans le plus grand quartier d’affaires européen, traversé chaque jour par 250 000 personnes.

« Il y a un relais permanent. On ne peut pas maintenir une attention constante et parfaite pendant plusieurs heures d’affilée. On essaie de tourner toutes les 2 à 3 heures. On connaît très bien la zone. L’essentiel est de ne pas tomber dans la routine et de rester concentré jusqu’au bout», insiste le Lieutenant Chris, chef de section.
Deux compagnies de combat du 92e RI assurent la sécurité des Parisiens. / © 92eRI/@maximefraisse
Deux compagnies de combat du 92e RI assurent la sécurité des Parisiens. / © 92eRI/@maximefraisse
Lancée après les attentats de janvier 2015, l'opération Sentinelle fait désormais partie du quotidien ici. Cette opération dans l'ouest parisien est la 56ème mission Sentinelle du 92e RI depuis 2015. Un investissement considérable en hommes et en temps pour toute l'armée française. Conséquence : l'entraînement opérationnel se poursuit pendant les phases de repos.

L'opération Sentinelle a également modifié les pratiques des militaires français. Dans le cadre de la légitime défense, la riposte doit être proportionnée à l'attaque. Pas question de tirer au Famas sur un agresseur non armé.
A la Défense, ce sont des chasseurs alpins du 7e BCA de Varces qui vont remplacer les hommes du 92e RI. Après quelques jours de permission ces militaires auvergnats vont partir en manœuvre dans l'est de la France.
A Paris, ce sont deux compagnies auvergnates qui sont mobilisées, la deuxième et la cinquième. Et c'est l'état-major du 92e RI qui commande l’ensemble du dispositif  qui, dans l’ouest parisien, représente un total de 600 hommes.
Paris : opération Sentinelle pour 300 soldats du 92e RI de Clermont-Ferrand

 

Sur le même sujet

Les + Lus