PHOTOS. Accident de tram à Clermont-Ferrand : "On s’est accrochés comme on pouvait"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Solenne Barlot

Le tramway de Clermont-Ferrand a déraillé ce mercredi 1er septembre, peu avant 18 heures, entre les arrêts Campus et Margeride. D’après les premières informations des secours, 5 personnes seraient légèrement blessées. Les pompiers et la police sont mobilisés.

Le tramway de Clermont-Ferrand a déraillé entre les arrêts Campus et Margeride, a proximité des Cézeaux, ce mercredi 1er septembre, un peu avant 18 heures. Lors de ce déraillement, la rame a percuté un poteau et arraché une partie de la chaussée. Plusieurs vitres ont été brisées. 

Selon les pompiers, 5 personnes seraient légèrement blessées et ont été conduites au CHU. Au total, 5 véhicules ont été dépêchés pour leur porter secours, ainsi que 27 pompiers venus des casernes de Clermont-Ferrand, Aubière et Chamalières. La police est également sur place. Selon François Rage, président du SMTC, un tram de la ligne A a « déguidé », non loin du restaurant universitaire des Cézeaux. La rame a traversé la voie opposée pour s’encastrer dans le poteau métallique. L’enquête devra déterminer la vitesse de la rame, probablement « moins de 40 km/h ». Le poteau est arraché et couché par terre. De gros dégâts sont constatés, y compris sur la route où le revêtement de chaussée a été arraché sur près d’un mètre. Toute l’alimentation électrique a été coupée et tous les tramways se sont immédiatement immobilisés dans Clermont-Ferrand. Certains d’entre eux ont même bloqué certains carrefours.

Une enquête menée

La T2C soupçonne un appareil de voie d’être à l’origine de l’accident. Les boîtes noires de l’appareil seront analysées lors d’une enquête qui devra déterminer l’origine du déguidage. Pour l’heure, on ignore comment la rame pourra être retirée des voies, car celle-ci pèse entre 30 et 40 tonnes. Des coussins de levage pourraient être utilisés. Si ce dispositif ne fonctionne pas, une grue sera déployée, mais ce processus pourrait prendre beaucoup de temps. Un technicien de la T2C a affirmé qu’il s’agissait de l’accident « le plus grave » connu par la ligne A.

Des passagers choqués

La direction de la T2C (Transports en Commun Clermontois) est également sur place pour comprendre les circonstances de cet accident. « En raison d'un incident important, le tram circule uniquement entre les stations Les Vergnes et CHU G. Montpied pour une durée indéterminée.Des bus de substitution sont mis en place entre les stations CHU G. Montpied et La Pardieu Gare (les vélos sont interdits dans les bus) », indique la T2C sur son site internet. Un des passagers témoigne de cet accident sur Twitter : « Je viens vraiment d’avoir un accident de tramway entre Campus et Margeride avec le tram. Tout va bien de mon côté, plus de peur que de mal ».

"Il est sorti de son rail"

Tristan-Sacha se trouvait à l’avant du tramway au moment de l’accident : « On commençait à engager la descente des Cézeaux et c’est à ce moment-là que le tramway a roulé sur quelque-chose. Il est sorti de son rail, on s’est engagés sur la voie de gauche et on a fini notre course dans un pilier qui soutient les caténaires. Le pare-brise ainsi que la vitre qui sépare le conducteur du reste du tramway ont volé en éclats. On s’est accrochés comme on pouvait. A l’avant, on a vu ce qui était en train de se passer et on a pu s’accrocher au bon moment pour éviter de tomber lors du choc ».

"Je suis encore un peu tremblant"

Le jeune homme de 22 ans en est quitte pour une bonne frayeur : « Ca fait peur un accident, ce n’est pas commun avec un tramway. C’est vrai que je suis encore un peu tremblant. Plus de peur que de mal. Au moment où on a eu l’accident, on a pris des nouvelles du chauffeur qui était en première ligne et des autres personnes de la rame. Il y a une femme enceinte au fond qui a dit qu’elle avait des contractions suite au choc. Il y a une personne qui a chuté en descendant. Le conducteur a tout de suite contacté la T2C pour signaler l’accident car un tramway arrivait en face. Il a fait stopper le trafic mais je pense qu’on ne risquait rien car l’accident a arraché des caténaires, ça a dû couper la ligne électrique ».