PHOTOS. Les animaux mignons du Sommet de l’élevage

Publié le
Écrit par Aurélie Albert .

Attention, c’est l’instant mignon du Sommet de l’élevage installé depuis mardi 4 octobre près de Clermont-Ferrand. Des animaux, des scènes attendrissantes, des câlins, bref de la douceur, qui viennent conclure cet événement.

C’est l’heure des mignonneries du Sommet de l’élevage. Forcément, après avoir arpenté des dizaines de fois les allées de la grande halle de Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, je me suis arrêtée aux stands des bébés animaux. Un moment de douceur et de tendresse dans cette foule.

Déjà, le premier jour, lorsque j’ai rencontré les lycéens de Brioude-Bonnefont dans le hall 5 des caprins et des ovins, il y avait les petits agneaux trop mignons.

Le deuxième jour, je suis passée de l’autre côté dans le hall 3 pour dresser le portrait des Ferrandaises. Les visiteurs venaient prendre une petite dose de Tendresse, du nom de la petite vache de Marjolaine. Quand je suis passée devant son enclos, elle avait droit à des papouilles d’un visiteur.

Un peu plus loin, c’est une petite fille qui aurait bien aimé faire quelques caresses à un veau Gascogne des Pyrénées. Juste à côté, des veaux reprennent des forces et font une petite sieste.

Le troisième jour, j’ai passé la journée avec Chloé 12 ans et déjà éleveuse, et sa Charolaise, Rosace. D’ailleurs, j’ai croisé une autre petite fille qui veillait sur les Charolaises.

Dans le même hall, je ne pouvais pas passer à côté sans les immortaliser : les belles Salers, avec leur cloche, leurs cornes, leur couleur acajou et leur frisage naturel.

L’avant-dernier jour du Sommet de l’élevage la fatigue se fait sentir dans les stands. Comme pour ce poulain complètement épuisé.

Quoiqu’il en soit, dans ce Sommet de l’élevage, on a fait de belles rencontres, on a négocié et on a acheté du matériel ou des animaux, on a été impressionné, et surtout on est restés cool comme Tanaisie, une vache Highland de 3 mois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité