Pourquoi les motards se sont mobilisés à Clermont-Ferrand

À l'appel du collectif "The templars of the road", 250 motards ont sillonné les rues de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, samedi 13 mars. Jusqu'alors exemptés de contrôle technique, les deux-roues pourraient bien en hériter en 2022.

A l'appel du collectif "The templars of the road", 250 motards ont sillonné les rues de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, samedi 13 mars. Jusqu'alors exemptés de contrôle technique, les deux roues pourraient bien en hérité en 2022.
A l'appel du collectif "The templars of the road", 250 motards ont sillonné les rues de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, samedi 13 mars. Jusqu'alors exemptés de contrôle technique, les deux roues pourraient bien en hérité en 2022. © Florent A. Motey / FTV

Plus de 250 motards ont sillonné les rues de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, samedi 13 mars, à l'appel du collectif "The templars of the road". En 2022, ils pourraient être obligés de faire des contrôles techniques sur leur moto. Le Parlement européen vient de valider cette mesure pour la rendre obligatoire.

Pour les motards, c'est une taxe déguisée

Le but de cette mesure est simple : réduire le nombre d'accidents de la route. "On n'est pas d'accord, s'indigne un motard place de jaude. Dans les motards, il doit y avoir 1 % des motards qui n'entretiennent pas leur moto. C'est une taxe déguisée. La moindre modification sur la moto, on ne pourra plus le faire. Avec le contrôle technique, il faudra une moto d'origine".

Selon la Commission européenne, environ 22.800 motards sont morts sur les routes en Europe en 2019. Le Parlement européen veut à tout prix réduire le nombre de morts sur les routes. C'est pourquoi le projet de résolution sur le contrôle technique a été adopté à 48 voix pour et une voix contre.
Mais pour les manifestants, l'état de leurs motos n'est pas en cause. "Ca sert rien. Nos motos sont toujours entretenues pour notre sécurité et celle des autres. On le fait au moins une fois par an", évoque un autre motard. Cette mobilisation est également l'occasion de contester la mesure qui viserait à interdire la circulation inter-file.

Un contrôle technique tous les deux ans
 

Le contrôle technique devrait être obligatoire tous les deux ans et devrait également être obligatoire lors de la revente d'un deux-roues, trois-roues et d'un quad. Le gouvernement pourrait adopter la réglementation en 2022. Ils appellent au boycott des centres de contrôles techniques à l'origine de la demande. Ils pourraient se mobiliser au moins une fois par mois si la mesure est adoptée. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto sport auto-moto manifestation économie social sécurité routière société sécurité