Puy-de-Dôme : une voiturette électrique mise à disposition dans un cimetière

Publié le
Écrit par C. L avec Christian Lamorelle

A Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, la ville met à disposition pour la Toussaint une voiturette électrique au cimetière de la Motte. Une initiative à destination des personnes à mobilité réduite, qui permet de se déplacer dans les allées et de se rapprocher des tombes.

En ce 1er novembre, jour de Toussaint, nombreuses sont les familles qui se rendent dans les cimetières afin de fleurir les tombes des défunts. A Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, la mairie a mis à disposition gratuitement une voiturette électrique au cimetière de la Motte. Cette initiative peut paraître incongrue mais peut s’avérer très utile. Richard Pasciuto, maire-adjoint de Cournon-d’Auvergne, explique : « Cela fait cinq ans maintenant que tous les 1er novembre la municipalité met à disposition cette voiturette électrique. Ce cimetière est en pente et nous avons des retours favorables. Les gens qui témoignent auprès de la municipalité nous disent que c’est un service apprécié par tous les habitants ».

Des usagers satisfaits

Le service est destiné à tous ceux qui ont du mal à se déplacer ou encore aux personnes qui ont beaucoup de fleurs à transporter. La plupart de ceux qui utilisent la voiturette semblent satisfaits. Une habitante précise : « En principe, on fait plusieurs cimetières et c’était le quatrième aujourd’hui. Ca commence à tirer. Ce service est bien agréable ».

 

A Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, la ville met à disposition pour la Toussaint une voiturette électrique au cimetière de la Motte. Une initiative à destination des personnes à mobilité réduite, qui permet de se déplacer dans les allées et de se rapprocher des tombes. Intervenants : Richard Pascuito, maire-adjoint de Cournon-d’Auvergne / Richard Pascuito, maire-adjoint de Cournon-d’Auvergne Equipe : C. Lamorelle / C. Jouvante / A. Cretin

On peut déposer les personnes devant les tombes

Quant à la conduite dans le cimetière, elle est plutôt simple. Serge Dapremont, agent municipal, indique : « Les allées sont relativement larges donc on peut bien manœuvrer autour. On peut déposer les personnes devant les tombes. Les gens qui ont du mal à marcher sont heureux quand on les dépose devant leurs défunts ». Pour l'instant, ce service n'existe que le 1er novembre mais pourrait commencer la veille dès l'an prochain.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité