Dans le Puy-de-Dôme, Bacacier signe avec l’armée une convention pour favoriser l’engagement citoyen

Les réservistes sont formés comme des militaires pour renforcer les forces armées actives. / © Patrick Valasseris - AFP
Les réservistes sont formés comme des militaires pour renforcer les forces armées actives. / © Patrick Valasseris - AFP

Le nombre des réservistes augmente, mais les entreprises qui les emploient ignorent souvent leur engagement citoyen. Des partenariats sont donc mis en place entre l’armée et les entreprises comme chez Bacacier dans le Puy-de-Dôme.
 

Par Cyrille Genet

Après Michelin et Constellium, c’est au tour de Bacacier dans le Puy-de-Dôme de signer un partenariat avec l’armée pour faciliter et inciter le recrutement des réservistes." On est tous civils avant de porter l’uniforme" dit le Général Bertrand Valette d’Osia, délégué militaire départemental du Puy-de-Dôme "mais nous avons besoin d’avoir un rapprochement de l’institution militaire et du monde économique. Ça concourt à l’esprit de défense. C’est particulièrement vrai en Auvergne et ça monte assez fort avec aussi bien des institutionnels que du monde économique".

Ce partenariat permet de fixer clairement la durée et les délais d’engagement des salariés réservistes. 80% d’entre eux ne déclarent pas leur activité dans l’armée : "à notre grande surprise, nous savions que nous avions au moins un réserviste mais en faisant le tour de l’ensemble de nos collaborateurs nous en avons découvert 6. Par ailleurs on a découvert 3 pompiers. Donc il y a déjà un ferment chez nous de l’engagement citoyen. J’espère qu’en officialisant et simplifiant la capacité à pouvoir s’engager dans la réserve aujourd’hui, on devrait avoir quelques belles vocations qui devraient démarrer", dit Jean-Christophe Vigouroux, Président du groupe Bacacier.
 
Un partenariat armée – entreprise
Un accord pour faciliter et inciter le recrutement de réservistes signé par l’armée à Clermont-Ferrand et l’entreprise Bacacier. Intervenants : le Général Bertrand Valette d’Osia, délégué militaire départemental du Puy-de-Dôme ; Jean-Christophe Vigouroux, Président du groupe Bacacier. - Reportage : A. Albert, A. Martinez. Montage : S. Salmon.


En septembre 2018, une dizaine d’entreprises avaient signé ce type de convention, un chiffre en augmentation depuis 3 ans. Le nombre de réservistes en France est passé de 20 000 à 40 000 après les attentats de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.


 

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus