• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : les parlementaires du PS et du PC pour un référendum sur l’ISF

Pour rétablir l'ISF, les élus PS et PC du Puy-de-Dôme soutiennent la procédure de Référendum d'initiative partagée, prévue à l'article 11 de la Constitution. / © Theo Rouby / AFP
Pour rétablir l'ISF, les élus PS et PC du Puy-de-Dôme soutiennent la procédure de Référendum d'initiative partagée, prévue à l'article 11 de la Constitution. / © Theo Rouby / AFP

A Clermont-Ferrand, les parlementaires socialistes et communistes du Puy-de-Dôme appellent le 26 janvier au rétablissement de l’ISF par référendum et lancent une plateforme participative pour les citoyens.

 

Par Brigitte Cante

ISF, RIC : les deux acronymes nourrissent le débat politique. Alors faut-il créer un RIC (Référendum d’Initiative citoyenne) pour organiser un référendum sur le rétablissement de l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) ?

Le RIC voulu par les gilets jaunes ne figure pas dans la Constitution. Le Parti Socialiste a donc proposé d’utiliser le RIP (Référendum d’initiative partagée). Le RIP a été introduit dans la Constitution par Nicolas Sarkozy en 2008.

A Clermont-Ferrand samedi 26 janvier, trois parlementaires de gauche ont rappelé "l’impérieuse nécessité d’avoir plus de justice fiscale et sociale dans notre pays."

Le RIP a-t-il une chance d’aboutir ? Christine Pirès Beaune députée PS, André Chassaigne député PC et Jacques Bernard Magner sénateur PS ont défendu leur initiative pour le rétablissement de l'ISF supprimé par Emmanuel Macron.

La première étape du processus consiste, selon l'article 11 de la Constitution, à obtenir 185 signatures de parlementaires, de l'Assemblée Nationale et du Sénat. "A ce jour, ils sont 159 à avoir signé. Il reste 25 élus, députés ou sénateurs, à convaincre" soulignent les partisans du RIP.

André Chassaigne président du groupe GDR à l’Assemblée Nationale s’adresse aux parlementaires du Puy-de-Dôme qui n’ont pas encore signé et singulièrement aux élus de La République En Marche : "Il faut qu’ils sortent de ce corsetage qui est celui de la majorité, qu’ils assument ce qui remonte des territoires, des populations et qu’ils portent les revendications populaires."

Le Parti Socialiste a lancé une plateforme participative pour que les citoyens qui le souhaitent interpellent leurs parlementaires sur le rétablissement de l'ISF par référendum
 
  • Christine Pirès-Beaune, députée PS du Puy-de-Dôme, invitée du journal de 19 heures le 26 janvier sur France 3 Auvergne





 

Sur le même sujet

Top 14 : Franck Azéma analyse la défaite de l'ASM en finale contre Toulouse

Les + Lus