Qui est Géromine Prique, Miss Auvergne 2020 ?

Samedi 17 octobre, au Puy-en-Velay, quatorze jeunes femmes étaient en lice pour le titre de Miss Auvergne 2020. C’est finalement Géromine Prique, une Clermontoise de 21 ans, qui représentera l’Auvergne lors du concours de miss France.
 

Samedi 17 octobre, Géromine Prique a été sacrée Miss Auvergne 2020 au Puy-en-Velay.
Samedi 17 octobre, Géromine Prique a été sacrée Miss Auvergne 2020 au Puy-en-Velay. © Comité Miss Auvergne
Depuis hier, Géromine Prique, une Clermontoise de 21 ans, croule sous les appels et les messages sur les réseaux sociaux. Samedi 17 octobre, la jeune femme a été sacrée Miss Auvergne 2020 au Puy-en-Velay. C’est donc elle l’heureuse élue qui représentera l’Auvergne lors du concours miss France, le 12 décembre, au Puy du Fou. Une bonne nouvelle à laquelle elle ne s’attendait pas : « J’étais vraiment très surprise. Je ne m’attendais pas à être élue Miss Auvergne. Je suis ravie ».
Voir cette publication sur Instagram

🥁🥁.... ❤️ #Happy #Life @florentbilenphotographe

Une publication partagée par Miss Auvergne 2020 (@gerominepriqueoff) le

 

Une 3e participation qui est la bonne

Géromine ne convoitait pas pour la première fois la couronne régionale. Elle raconte :  « C’était la 3e fois que je me présentais. La première année, je n’avais pas été classée. La deuxième année j’avais fini deuxième dauphine et cette année c’était la bonne. Petite j’ai toujours regardé les concours de miss France. C’est un rêve de petite fille. On dit que c’est inaccessible jusqu’à ce que l’on fasse. Il suffit d’y croire ». Géromine précise : « Quand je me suis présentée la première fois, c’était vraiment une expérience que j’avais envie de tenter. Les concours de miss m’ont toujours plu. Je me suis dit que je pouvais essayer. C’est une nouvelle aventure, une nouvelle expérience et elles sont toujours bonnes à prendre ».

Aller le plus loin possible

Jusque-là aucune Miss Auvergne n’est devenue Miss France. Aucune Auvergnate n’a fait mieux que Clémence Oleksy, deuxième dauphine de Miss France 2011. Un défi que souhaite relever la jeune Clermontoise : « Je mise sur mon naturel, mon dynamisme et ma joie de vivre pour remporter le titre. Je fais cela un peu au feeling. Je vais profiter de cette aventure et voir jusqu’où elle va m’emmener ». Elle ajoute : « J’aimerais bien être la première Auvergnate sacrée miss France. En plus, on a un nouveau comité. J’aimerais aller le plus loin possible avec ce nouveau comité. Je vais mettre toutes les chances de mon côté ». Avec la crise sanitaire, le programme de la préparation n’a pas encore été communiqué par le comité Miss France. Un voyage se fera, sans doute en France. Miss Auvergne 2020 explique : « Le comité nous a fait la surprise d’inviter miss France 2020, Clémence Botino, et Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. Elles m’ont conseillé de rester naturelle, simple, spontanée. Elle m’ont souhaité d’aller le plus loin possible ».

Etudiante en droit

La jeune femme, qui a fêté ses 21 ans la semaine passée, suit un master de droit des affaires à l’Université Clermont Auvergne. Elle se projette déjà : « Je veux tout simplement passer le concours du barreau pour être avocate en droit des affaires. Je n’ai pas encore ma spécialité mais c’est un domaine qui me plaît énormément. J’apprécie notamment étudier la fiscalité ». Originaire d’Athis-Mons, en Essonne, Géromine vit à Clermont-Ferrand depuis 5 ans. Une ville où elle se sent bien : « J’aime beaucoup le dynamisme de cette ville. La mentalité des gens y est différente : les gens sont chaleureux. Je suis Auvergnate d’adoption. J’aime beaucoup cette région. Elle fait maintenant partie de ma vie. J’aimerais rester en Auvergne le plus longtemps possible. C’est comme si Clermont-Ferrand était ma ville de naissance ».
Voir cette publication sur Instagram

🦦🦦 #Happy #Life

Une publication partagée par Miss Auvergne 2020 (@gerominepriqueoff) le

 

Bénévole à la SPA

Miss Auvergne 2020 n’a pas seulement la tête dans les études. Elle souligne : « En dehors de mes études je suis passionnée par les animaux. Je suis bénévole à la SPA de Brugheas dans l’Allier. J’aime être avec mes amis, j’apprécie sortir. J’aime beaucoup la musique et j’ai fait de la guitare pendant 4 ans. Je suis aussi passionnée par la cuisine. Je cuisine surtout le salé ». La jeune Clermontoise est impatiente de connaître la suite du programme. Elle a une date en tête, celle du 12 décembre, jour de l’élection de Miss France en Vendée.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
miss france culture people