Royat (Puy-de-Dôme) : un nouveau gestionnaire pour les thermes et Royatonic

La ville de Royat, près de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, ne souhaite plus gérer les thermes et Royatonic. Elle veut déléguer la gestion à une entreprise privée. Une décision votée au Conseil municipal en avril 2019. Des dossiers sont déjà à l’étude. 

La ville de Royat, dans le Puy-de-Dôme, ne souhaite plus gérer les thermes et Royatonic. Elle veut déléguer la gestion à une entreprise privée. Une décision votée au conseil municipal en avril 2019. Des dossiers sont déjà à l’étude.
La ville de Royat, dans le Puy-de-Dôme, ne souhaite plus gérer les thermes et Royatonic. Elle veut déléguer la gestion à une entreprise privée. Une décision votée au conseil municipal en avril 2019. Des dossiers sont déjà à l’étude. © Delphine Cros / France 3 Auvergne
La ville de Royat, près de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, est propriétaire à la fois de Royatonic, pour le bien-être, et des thermes, pour la santé. Elle va le rester pour conserver son patrimoine. Néanmoins, elle va déléguer la gestion à une société privée et les deux sites constitueront une seule entité. 

« La ville de Royat a fait ce choix pour avoir un privé pour l’aider, pour l’épauler, explique Marcel Aledo, maire de Royat (LR). Qui dit privé, dit groupe, ce qui veut dire qu’il aura déjà plusieurs stations, il aura donc les moyens financiers pour pouvoir investir. Une commune ne peut plus investir. L’avantage de me reposer sur un privé, c’est qu’il amènera de l’argent frais, et il fera donc tourner à la fois les thermes et Royatonic en même temps »
 

Un investissement entre 20 et 30 millions d'euros

Trois sociétés se sont portées candidates. Leurs dossiers sont en cours d’étude. Chacune a reçu la consigne de conserver l’intégralité du personnel, soit près de 200 personnes, et a déjà prévu une enveloppe financière. 

« Il va être investi entre 20 et 30 millions d’euros pour les thermes et leur rénovation, pour les moderniser. Et proposer d’autres projets, mais ce sera dans les mains du nouveau prestataire », continue le maire de Royat. 

Dans les autres projets à venir, il y aura l’agrandissement du centre thermoludique avec la création d’un nouveau bassin. Le nom du futur gestionnaire, quant à lui, sera dévoilé au mois d’avril. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société entreprises économie thermalisme sorties et loisirs