SNCF : près de 5 heures de retard pour un train Paris - Clermont-Ferrand

A nouveau, un train reliant Paris à Clermont-Ferrand a accusé près de 5 heures de retard dans la nuit du dimanche au lundi 31 mai. Les passagers ne sont arrivés à Clermont-Ferrand qu’à 3h30 du matin. La SNCF explique qu’une panne est à l’origine de ce retard.

Un train Paris - Clermont-Ferrand a accusé un retard de près de 5 heures dans la nuit de dimanche à lundi 31 mai.
Un train Paris - Clermont-Ferrand a accusé un retard de près de 5 heures dans la nuit de dimanche à lundi 31 mai. © K.Tir/FTV

Nouveau retard d’ampleur sur la ligne SNCF Paris – Clermont-Ferrand ce lundi 31 mai. Un train, avec plus de 400 passagers à son bord, est tombé en panne en région parisienne, à Vigneux-sur-Seine (Essonne) peu après son départ à 18h37. « C’est une panne traction, une panne de matériel. Le conducteur, qui est aussi le mécanicien, a fait plusieurs essais pour réparer son train, en vain. On a donc fait appel à un dépannage via une locomotive qui est venue tirer le train par l’avant. Ca ne se fait pas comme ça, donc ça a été très long pour repartir pour ce train-là, avec toutes les procédures de sécurité qui doivent être mises en place », justifie la SNCF. Le train a finalement pu repartir aux alentours de 22h30 de Vigneux-sur-Seine.

Repas, nuit d'hôtel et taxis pour les passagers

Selon la SNCF, un ravitaillement en eau a été fait dans la soirée, ainsi qu’un arrêt supplémentaire pour permettre aux passagers de bénéficier d’un plateau-repas. Un train a été affrété pour prendre en charge les personnes qui se rendaient à Nevers. Les passagers en correspondance ont rejoint leur destination en taxi. « Ceux qui poursuivaient le trajet jusqu’à Clermont-Ferrand sont malheureusement arrivés à 3h30 du matin, avec une prise en charge sur place pour ceux qui avaient manqué leur correspondance », ajoute la SNCF, qui affirme avoir fait bénéficier ces passagers en transit d’un taxi ou d’une nuit d’hôtel, en fonction du lieu où ils se rendaient.

"9h pour faire un Paris-Clermont, ce n’est pas cool du tout en 2021"

Sur Twitter, certains passagers ont expliqué leur désarroi, comme Christophe : « 9h pour faire un Paris-Clermont, ce n’est pas cool du tout en 2021. Merci au personnel de la SNCF Intercités pour le calme et le savoir-faire démontré tout au long de ce périple », écrit-il.

Lors de la panne, il explique que le train a franchi 40 km en 1h20.

Les passagers du train pourront faire une demande d’indemnisation en raison de l’importance de ce retard.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports