Solidarité : à Clermont-Ferrand, des sportifs au grand cœur livrent les courses aux personnes vulnérables

A Clermont-Ferrand, pendant le confinement dû au coronavirus COVID 19, des sportifs ont monté une structure de livraison à vélo pour les personnes vulnérables. Le cycliste professionnel Rémi Cavagna en fait partie.
 

Des sportifs qui effectuent des livraisons à vélo auprès des personnes vulnérables c'est le projet mené par les Supers Livreur.se.s à Clermont-Ferrand.
Des sportifs qui effectuent des livraisons à vélo auprès des personnes vulnérables c'est le projet mené par les Supers Livreur.se.s à Clermont-Ferrand. © Rémy Dagois
C’est une initiative solidaire comme on en voit fleurir en ces temps de confinement dû au coronavirus COVID 19. Depuis plusieurs jours, l'association des Supers Livreur.se.s s'est mise au service des personnes isolées ou vulnérables de l'agglomération de Clermont-Ferrand. Chaque jour, des sportifs enfourchent leur vélo pour aller livrer pain ou médicaments. Ils sont équipés de sacs qui permettent de transporter de grosses courses, dans une limite de 50 euros, dans un rayon de 10 km.

Allier l'utile à l'agréable

Margaux Louis, joueuse de rugby à l’ASM Romagnat, raconte la genèse du projet : « Comme la plupart des personnes je tournais en rond chez moi et j’étais assez désemparée de ne pas pouvoir agir plus. Je voyais autour de moi des initiatives qui fleurissaient sur tout le territoire et les gens qui s’organisaient pour mettre leurs compétences à disposition des autres. Pour moi c’était une évidence, à la fin de mettre mes compétences de sportives et d’ingénieur à contribution. J’entendais des gens autour de moi en position de vulnérabilité face au coronavirus. Le vélo était une bonne solution, pour se déplacer assez rapidement et il y a un côté écologique. C’est aussi allier l’utile à l’agréable : on doit garder une certaine forme physique en tant que sportif ».

Une vingtaine de sportifs recrutés

Après cette idée, elle contacte l’association « Un guidon dans la tête ». Thomas, un des bénévoles, est immédiatement séduit par le projet. « Il a fallu que l’on monte un projet assez carré pour démarcher les institutions, les associations et les médias. Les personnes qui sont ciblées par notre dispositif n’ont pas accès à Internet ni aux réseaux sociaux » raconte Margaux Louis. Une association est alors créée et des sportifs rejoignent le projet. Une vingtaine d’entre eux forment l’équipe des Supers Livreur.se.s et agissent bénévolement.

"Le TGV de Clermont-Ferrand" en personne

Dernière recrue en date, Rémi Cavagna, « le TGV de Clermont-Ferrand ». Le cycliste professionnel de l’équipe Deceuninck-Quick Step, a effectué une demi-douzaine de livraisons à Clermont-Ferrand, Ceyrat ou encore Beaumont depuis qu’il a intégré l’équipe de livreurs. Il souligne : « Cela crée du lien social. C’est très bien pour les gens isolés, exclus. La situation est difficile pour eux. C’est avant tout un geste solidaire car pour moi ce n’est pas une grosse sortie. Je roule pendant moins d’une heure, je ne mets même pas mon équipement habituel. Certains m’ont reconnu. Cela rend les gens heureux ». Après le confinement, les initiateurs du projet espèrent que la structure des Supers Livreur.se.s pourra perdurer. Voici le numéro de téléphone pour joindre les livreurs : 09 77 21 64 09.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus - confinement : conseils pratiques société solidarité cyclisme sport santé