• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Top 14 : l'ASM Clermont Auvergne n'a pas tremblé face à Grenoble (52-17)

Le Clermontois Camille Lopez en pleine action le 2 mars au stade Marcel Michelin lors de la 18ème journée du Top 14. / © Thierry Zoccolan / AFP
Le Clermontois Camille Lopez en pleine action le 2 mars au stade Marcel Michelin lors de la 18ème journée du Top 14. / © Thierry Zoccolan / AFP

Sept essais à deux ! Le 2 mars, sur ses terres du stade Michelin, l’ASM Clermont Auvergne a conforté sa deuxième place au classement du Top 14, en s'imposant facilement aux dépens de Grenoble (52-17).
 

Par BC avec AFP

L'ASM Clermont peut se frotter les mains. Samedi 2 mars, lors de la 18ème journée du Top 14, l’ASM Clermont Auvergne a totalement maîtrisé le match face à Grenoble (52-17).

Avec sept essais inscrits au stade Marcel-Michelin, l'ASM conforte sa 2ème place, synonyme d'accès direct en demi-finales.

Renforcée par les internationaux Camille Lopez et Wesley Fofana et malgré le forfait de dernière minute de Morgan Parra, l'ASM s'est offert un joli festival offensif. Ce succès bonifié lui permet de revenir provisoirement à une longueur du leader toulousain.

Lopez et Fofana ont tiré leur épingle du jeu. Le premier a pris la responsabilité du but et s'en est remarquablement sorti (5/5 au pied). Le second, très en jambes, n'a pas marqué mais a beaucoup pesé dans la défense adverse.
           
"J'ai vu de bonnes choses ce soir, que ce soit en attaque ou en défense. Je suis content de la partition et des cinq points pris, qui sont une bonne opération comptable dans la course à la qualification", s'est réjoui l'entraîneur clermontois, Franck Azéma.
"Je suis également content pour Camille Lopez et Wesley Fofana, qui ont pu retrouver le rythme en jouant tout le match. Ils ont été au service du collectif et bons dans les choix.
           
Privé de plusieurs titulaires, notamment dans son paquet d'avants (Alexandre, Nkinsi, Fifita, Setephano, van Rensburg), Grenoble s'est accroché mais n'a jamais pu contester la supériorité de l'équipe clermontoise.
           
Grenoble stagne à l'avant-dernière place (13e), synonyme de dangereux barrage de promotion-relégation en fin de parcours.
 

Sur le même sujet

Intervenants :

Les + Lus