Travailleur et handicapé : quels sont vos droits ?

Favoriser l’insertion professionnelle ou maintenir l’emploi des personnes en situation de handicap, c’est le rôle des MDPH, Maisons Départementales des Personnes Handicapées. / © Pascal Franco / France 3 Auvergne
Favoriser l’insertion professionnelle ou maintenir l’emploi des personnes en situation de handicap, c’est le rôle des MDPH, Maisons Départementales des Personnes Handicapées. / © Pascal Franco / France 3 Auvergne

Favoriser l’insertion professionnelle ou maintenir l’emploi des personnes en situation de handicap, c’est le rôle des Maisons Départementales des Personnes Handicapées. Ce sont elles qui accordent la RQTH, la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé.

Par Pascal Franco

Avec une altération durable de type physique, sensorielle, mentale, psychique, ou les maladies invalidantes, il est parfois compliqué d’obtenir ou de conserver un emploi. La RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) permet de bénéficier d’un certain nombre de mesures qui permettent de favoriser l’insertion professionnelle dans une entreprise normale, une entreprise adaptée, ou l’orientation vers une structure à but médico-sociale comme un ESAT (Etablissements de Service et d'Aide par le Travail, le anciens CAT.) pour les personnes les plus lourdement handicapées. Elle peut être demandée, selon les situations, à partir de 16 ans. En Auvergne, en 2017, 11 493 personnes adultes ont obtenu la RQTH. 3 596 dans l’Allier, 1 014 dans le Cantal, 1 668 en Haute-Loire et 5 215 dans le Puy-de-Dôme. (Source : MDPH AURA).
 

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé



La reconnaissance de qualité de travailleur handicapé est valable de 1 à 10 ans, mais « Les choses sont en train d’évoluer » selon Julien Laumier le Directeur de la MDPH63 (Maison départementale des personnes hanicapées). « Les personnes durablement atteintes par un handicap le seront bientôt officiellement pour la vie ». Pour l’obtenir, il faut adresser un dossier à la MDPH de votre département. Il comprend, un formulaire d’informations, un certificat médical, une pièce d’identité, un justificatif de domicile, un RIB et un avis d’imposition. Une fois le dossier évalué, il est rejeté ou accepté par la MDPH. La procédure prend environ 4 mois. Les personnes qui bénéficient d’une reconnaissance n’ont pas l’obligation juridique d’en informer leurs employeurs.
 

L’accès à des droits spécifiques



La RQTH permet notamment d’ouvrir des droits à l’insertion professionnelle, le maintien dans son emploi, l’orientation vers des apprentissages spécialisés et des formations, d’accéder à la fonction publique par des concours aménagés. Elle permet aussi des aménagements de poste et d’horaires de travail. Les entreprises publiques et privée peuvent bénéficier d’aides pour faciliter l’emploi des travailleurs handicapés reconnus. Elles ont l’obligation légale d’avoir au moins 6% de travailleurs handicapés dans leurs effectifs.
La reconnaissance de travailleur handicapé ne donne pas droit à une pension d’invalidité. Cette dernière est octroyée par l’Assurance Maladie suite à une maladie invalidante ou un accident non professionnel. Elle est attribuée à toute personne dont les capacités de travail sont réduites d’au moins 2/3. En revanche l’Assurance Maladie peut accorder une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé.

 

Sur le même sujet

Les + Lus