Vacances de Noël : comment les stations de ski du Sancy (Puy-de-Dôme) gèrent le manque de neige

La station de ski de Superbesse, dans le Puy-de-Dôme, s'apprête à accueillir les vacanciers de Noël, même si la neige, elle, n'est pas encore au rendez-vous. / © AA / France 3 Auvergne
La station de ski de Superbesse, dans le Puy-de-Dôme, s'apprête à accueillir les vacanciers de Noël, même si la neige, elle, n'est pas encore au rendez-vous. / © AA / France 3 Auvergne

Dans quelques jours, ce sera les vacances de Noël. Et dans les stations de ski du Sancy, dans le Puy-de-Dôme, tout le monde se tient prêt pour accueillir les vacanciers. Mais la neige, elle, se fait attendre sur les pistes. Il faut donc s’adapter. 

Par Aurélie Albert

À Super-Besse, dans le Puy-de-Dôme, la saison n’a pas encore tout à fait commencé. Pourtant, tout le monde s’active, mercredi 18 décembre, derrière les différentes enseignes des magasins du centre. 
 

Les premiers vacanciers s'adaptent 

Les saisonniers sont là, les skis sont là, les moniteurs de ski sont là, … Mais il manque une chose importante : la neige. Même si quelques vacanciers se sont risqués à venir dans le Sancy pour essayer de la trouver. Comme Alexia Brunaud et sa famille, qui sont venues de Charente pour quatre jours. « On est venus en vacances pour profiter de la neige, mais vu qu’il n’y en pas, on a payé moins cher, c’est l’avantage. On nous a dit que les pistes de luge étaient ouvertes, mais en fait non, on fait avec les bouts de pistes où il y a de la neige », explique la mère de famille avant de dévaler une petite piste. 
 

Juste à côté d’eux, Tommy Cherif et sa famille étaient aussi venus du Limousin pour trouver de la neige. « Nous sommes venus pour faire de la luge avec les enfants, donc pour nous il y a assez de neige, ça nous convient. Si j’étais venu pour faire du ski, ça aurait été plus compliqué »
 

« Nous, on sera prêts, mais est-ce que les vacanciers seront là ? »

Pourtant, les loueurs de ski sont prêts à accueillir les vacanciers. « A Noël, en général, on est à 50 %. Ce sont des choses qui arrivent surtout sur la première semaine des vacances. La deuxième semaine, en général, il y a une petite chute de neige qui nous permet d’assurer la période », explique Mathias Picard, un des loueurs de ski de la station. Ils sont habitués à ce manque de neige même si « ça nous inquiète toujours un petit peu, avec la question du recrutement des saisonniers, on prévoit toujours sur le 15 décembre. Mais là ça décale un petit peu les embauches. C’est un petit peu compliqué pour eux comme pour nous. Souvent, ils trouvent d’autres emplois ailleurs ».
 

La question des saisonniers se pose aussi chez son voisin, un restaurateur. Chaque année, à la période de Noël ou en février, ils sont une cinquantaine d’employés sur deux restaurants. « Pour nous ça va être compliqué parce qu’on va faire rentrer toutes nos équipes, tout notre personnel aujourd’hui pour être en place pour les vacances. Nous, on sera prêts, mais est-ce que les vacanciers seront là ? », s'interroge Antoine Pezy. 
 

Des activités estivales pendant l'hiver

Du côté de l’office de tourisme du Sancy, on commence à être habitué et on s’adapte. L’année dernière déjà, ils avaient été confrontés aux mêmes difficultés. Au Mont-Dore, le téléphérique devrait rester ouvert pour les piétons. Des activités comme l’accrobranche, le bowling, la patinoire, la piscine, les randonnées (raquettes ou pas) doivent continuer pendant les vacances. « C’est l’économie du ski qui en pâtit, mais pas l’économie générale des stations. On a des réflexes maintenant. Il faut que les entreprises soient pérennes pendant la saison hivernale, même s’il n’y a pas de neige. Et il faut une polyvalence des salariés. C’est un enjeu sur lequel nous allons travailler », explique Luc Stelly, directeur de l’office de tourisme du Sancy.
 
 

52 % des hébergements occupés

Pour les vacances de Noël, le taux de remplissage des hébergements sur les deux stations, Mont-Dore et Superbesse, est de 52 %. « Et on était plutôt bien partis en termes de météo avant le week-end du 14 décembre. Mais ils annoncent du vent et de la pluie. Il faudrait du froid pour que les canons à neige puissent fonctionner », ajoute Luc Stelly. 

D’ores et déjà, les stations du Mont-Dore et de Chastreix n’ouvriront pas le week-end du 20 décembre. La station de Superbesse, quant à elle, ouvrira jeudi 19 décembre : les pistes d’apprentissage seront ouvertes (avec deux tapis, un télésiège et un téléski), ainsi qu'un stade de luge.
Pour les plus aguerris, en haut des pistes, il y aura une piste bleue et une piste rouge. Attention l'accès se fera avec le téléphérique et le retour aussi par le téléphérique. Il y aura au moins 50 % de réduction sur les forfaits en fonction de la météo.
Et à partir de samedi, les pistes d’apprentissage seront ouvertes jusqu’à 21 heures.

Les stations du Sancy ne sont pas les seules à manquer de neige. Dans le Cantal, la station du Lioran avait connu un important épisode neigeux fin novembre qui avait permis une première ouverture. Mais le redoux et les mauvaises conditions climatiques de ces derniers jours ont compliqué l'ouverture officielle pour les vacances de Noël :
 

Sur le même sujet

Les + Lus