VIDEO. Morgan Parra : retour sur une légende de l’ASM

Publié le
Écrit par C. L avec Jean-Luc Roussilhe

Le stade Marcel-Michelin ne manquera pas de rendre hommage à Morgan Parra le 5 juin contre Montpellier. Le joueur de l’ASM Clermont Auvergne aura passé 13 saisons au club et remporté deux Brennus. Retour sur une carrière de légende en jaune et bleu.

Une façade de l'hôtel de ville de Clermont-Ferrand en jaune et bleu : dans les salons d'honneur, deux joueurs de l’ASM qui s'apprêtent à quitter le club. Morgan Parra et Camille Lopez sont honorés par le maire de la capitale auvergnate. Cette charnière complice a été associée 90 fois en match. Camille Lopez a été dans l’ombre de la légende Morgan Parra. Ce soir-là, il déclare : “Je suis un peu gêné parce que à côté de moi, j’ai un monument. Il m'a accueilli comme il faut dans ce club et je lui dois beaucoup que ça soit sur et en dehors du terrain. C’est un monsieur. Je suis très fier d’être ce soir à tes côtés”.   

Le titre de 2010

L'aventure clermontoise commence en 2009 : Morgan Parra arrive de Bourgoin. Dès les premiers entraînements, sous les ordres de Vern Cotter, le demi de mêlée affiche ses ambitions, à 19 ans seulement. Il souligne à l’époque : “A Clermont, comme tout joueur je suis venu chercher un titre. Clermont l’attend. Moi j’en rêve depuis que je suis gamin. J’espère avoir le titre cette année”.  En finale face à Perpignan en 2010, il est le buteur. Il fait preuve de sang-froid face aux perches. Il est le leader du jeu pour la conquête du premier bouclier de l’ASM Clermont Auvergne. Il précise alors : “Aujourd’hui, un grand merci au public qui nous a aidés. Il le mérite aussi”. En mai 2022, il souligne : “C’était un rêve pour moi d’être champion de France. Ce groupe était à maturité. Il avait perdu d’autres finales auparavant. Il y a eu une grosse remise en question. J'ai de la chance. Je viens dans l’année qui est la bonne année”.   

"C’est un compétiteur"

Il parvient à imposer sa griffe sur une équipe et transmettre son mental de gagneur à tout un groupe qui à l'époque est déjà sous le charme. Son ancien coéquipier Aurélien Rougerie affirme : “C’est un compétiteur. Il est parfois un peu de mauvaise foi. Il est parfois mauvais joueur mais cela fait partie du jeu. Cela fait partie du bonhomme, qui est très attachant. Aujourd’hui c’est un vrai pote”. Morgan Parra va patienter 7 ans pour soulever un deuxième bouclier. En 2017 face à Toulon, le demi de mêlée est encore décisif face aux perches. Il arrache surtout dans les dernières secondes du match un ultime ballon aux avants toulonnais pour donner un deuxième titre à Clermont. Camille Lopez indique : “Aujourd’hui à l’ASM, il y a deux Brennus. On a envie de les associer à Morgan Parra. J’ai vécu le titre de 2017 avec lui. S’il n’est pas là, on ne gagne pas. C’est aussi un grand artisan de la victoire de 2010”.    

La déception de la coupe d'Europe

Morgan Parra à Clermont c’est aussi trois échecs en finale de coupe d’Europe face à Toulon : le premier en 2013 perdu d’un petit point n’est toujours pas effacé. Morgan ajoute : “On domine cette campagne et on doit être champion. Malheureusement ce n’est pas le cas”. Devant les Vignerons, le club des supporters dont il était le parrain, Morgan Parra fait ses adieux et officialise son départ au Stade français. Il aura passé 13 saisons en jaune et bleu 300 matchs avec l’ASM Clermont Auvergne. Morgan Parra restera à jamais dans la mémoire des supporters.