Vivre et construire autrement : un habitat participatif à Clermont-Ferrand

Vivre et construire autrement : un habitat participatif à Clermont-Ferrand
Elles seront sept familles, 24 personnes dont 10 enfants, à vivre d’ici un an dans un immeuble flambant neuf. Une habitation qui a deux particularités : elle est participative et collective. Une première à Clermont-Ferrand. Intervenants : Christine Bouznif, propriétaire à la Semblada ; Yannick Vigignol, père de famille et propriétaire à la Semblada ; Mathieu Cognault, conducteur de chantier - Reportage : Aurélie Albert, Anne-Claire Huet et Brice Ordas

Elles seront sept familles, 24 personnes dont 10 enfants, à vivre d’ici un an dans un immeuble flambant neuf. Une habitation qui a deux particularités : elle est participative et collective. Un premier projet de ce type à Clermont-Ferrand.

Par Aurélie Albert

Sur les coteaux de Clermont-Ferrand l’écoquartier de Tremonteix commence à prendre de l’allure. Dans ce nouveau quartier, un immeuble va sortir du lot : la Semblada. Un nom original pour un projet innovant dans la capitale auvergnate. En 2011 plusieurs familles ont décidé de se regrouper pour créer leur logement dans une logique d’habitat participatif à faible impact environnemental. « On est autopromoteurs, ça veut dire que c’est nous qui avons choisi l’architecte, qui avons fait l’appel d’offres pour les entreprises, qui avons cherché la banque, le notaire. Tout avec des gens du groupe qui sont compétents », explique Christine Bouznif, propriétaire d’un logement dans la Semblada.

Un habitat collectif et environnemental


Divorcée et bientôt à la retraite, Christine Bouznif s’est lancée dans l’aventure dès le début.
D’ici un an elle partagera sa vie avec six autres familles. Il y aura donc 7 logements, des T2 jusqu’au T4, mais aussi des espaces de vie communs : un garage à vélos, un atelier, une cave, une salle commune, une buanderie, une chambre d’amis et bien sûr un jardin. « Ca permet de voir les choses autrement, plutôt que de penser sa propre maison, son logement. On le pense avec d’autres, on imagine des mutualisations des pièces communes, des manières de vivre ensemble, des activités aussi bien pour soi que pour les enfants », évoque Yannick Vigignol, père de famille et propriétaire d’un logement à la Semblada
La plupart des familles ne se connaissaient pas avant de lancer le projet, mais tous avaient un désir commun de construire un habitat de qualité et de vivre de la façon la plus conviviale et citoyenne possible. Dans un souci aussi environnemental avec l’utilisation d’une ossature en bois, utilisation des eaux pluviales et la mise en place d’un chauffe-eau solaire.


2 millions d'euros pour la construction


Après un travail d’aménagement de plusieurs années et de changements de propriétaires, les travaux ont pu enfin commencer. Les premiers murs sont posés. 2 millions d’euros ont été nécessaires pour le projet de construction. Les familles devraient pouvoir emménager dans leur nouveau logement en avril 2018.
L’objectif à terme c’est aussi, pourquoi pas, de créer une vie de quartier et des activités associatives autour de la Semblada.

Sur le même sujet

SNCF : la ligne Le Puy en Velay – Firminy entre à nouveau en service

Près de chez vous

Les + Lus