Coronavirus COVID 19. Puy-de-Dôme : des rugbymen livrent leurs courses aux personnes vulnérables

Aux Martres-de-Veyre (Puy-de-Dôme), les personnes âgées pourront désormais se faire livrer leurs courses par les rugbymen de la commune. / © N.Rey
Aux Martres-de-Veyre (Puy-de-Dôme), les personnes âgées pourront désormais se faire livrer leurs courses par les rugbymen de la commune. / © N.Rey

Durant la période de confinement liée à la crise sanitaire du coronavirus COVID 19, les joueurs de l’équipe sénior des Martres-de-Veyre (Puy-de-Dôme) livreront leurs courses aux personnes âgées vulnérables. L’initiative a été lancée vendredi 27 mars.

Par Solenne Barlot

Dans le Puy-de-Dôme, les joueurs du club de rugby des Martres-de-Veyre ont lancé une initiative pour faciliter le confinement, lié au coronavirus COVID 19, aux personnes vulnérables. Ils proposent aux personnes âgées de plus de 70 ans de leur livrer leurs courses. « Nous sommes passés par la mairie, qui nous a transmis une liste afin de contacter les personnes âgées qui pourraient vouloir bénéficier de livraisons. Elles se sont toutes montrées intéressées. Nous avons déjà effectué plusieurs livraisons », explique Nicolas Rey, membre de l’USMV Rugby. Les commandes sont passées chez l’un des commerçants partenaires, puis les livraisons sont effectuées les lundis, mercredis et vendredis.

« La personne âgée qui souhaite être livrée passe sa commande auprès du commerçant, Auchan par exemple, puis le commerçant prépare la commande et nous contacte sur notre ligne. Ensuite, on s’organise entre nous pour savoir qui va livrer la commande en fonction de nos disponibilités. Nous récupérons la commande, nous la livrons au domicile de la personne et nous transmettons le paiement au magasin », raconte Stéphane Gravière, entraîneur de l’USMV Rugby. Il est à l’origine de l’initiative.

Personnes âgées et isolées

Pour pouvoir bénéficier des livraisons, il faut habiter sur la commune des Martres-de-Veyre, être isolé et être âgé de plus de 70 ans. « L’idée m’est venue en pensant à ma grand-mère, qui habite loin de mon secteur. C’est difficile pour elle, c’est encore plus dangereux de sortir lorsque l’on est âgé », affirme Stéphane Gravière.

"Ils nous soutiennent, maintenant c’est à nous de les soutenir"

Les livraisons permettront également de vérifier que les personnes âgées isolées vont bien : « Même si les interactions sont le plus brèves possible et se font dans le respect des gestes barrière, ça permet quand même de maintenir un lien social. C’était important pour nous. Les anciens sont attachés au club de rugby, ils nous soutiennent, maintenant c’est à nous de les soutenir. On voulait aussi maintenir la cohésion de groupe au sein de notre équipe », ajoute Nicolas Rey. Environ 25 joueurs du club se sont proposés pour faire ces livraisons.

Sur le même sujet

Les + Lus