Coronavirus : garder le moral en confinement et écouter Wazoo chanter son Auvergne

Avec leur dernier album "Agriculteurs" les membres de Wazoo espèrent mettre un peu de soleil d'été dans la vie des gens en cette période de confinement. / © Laetitia Roiron
Avec leur dernier album "Agriculteurs" les membres de Wazoo espèrent mettre un peu de soleil d'été dans la vie des gens en cette période de confinement. / © Laetitia Roiron

A cause du coronavirus leurs concerts en Auvergne ou ailleurs sont reportés, les disquaires ou librairies qui diffusent leurs albums fermés. Malgré tout, le groupe auvergnat Wazoo a sorti le 25 mars "Agriculteurs", un album de folk agricole festif à même de changer les idées des gens confinés.

Par Valérie Mathieu

Pendant le confinement imposé par le coronavirus COVID 19, les quatre membres de Wazoo, groupe de folk-rock festif installé dans le Puy-de-Dôme, ont longuement hésité à retarder la sortie de leur sixième album "Agriculteurs" prévue le 25 mars 2020. Puis finalement, ils ont décidé d'y aller pour changer les idées des gens avec de la musique festive.

En 1999 leur premier single "La manivelle" s'était vendu à près de 400 000 exemplaires et était de toutes les fêtes. Festif ou ringard? Aucune importance : joyeux assurément, du style qui met des fourmis dans les pieds et donne envie de trinquer. Wazoo connaît bien la fête et l'effet baume au coeur que peut avoir la légéreté quand les temps sont difficiles.

Kévin Quicke et Jeff Chalaffre, les fondateurs de Wazoo, nous ont confié leurs motivations musicales et ont bien voulu partager leur quotidien de confinés.


Boire un canon c'est sauver un vigneron

Kévin : J’ai la chance d’être avec presque toute ma famille sauf ma petite Rafaelle de presque huit ans qui me manque beaucoup. Grace à ce temps libre imposé, j’ai refait entièrement mon jardin. Dans notre dernier album, nous chantons "Boire un canon c’est sauver un vigneron". Donc avec ma tendre femme, on reste solidaire (avec modération) avec les hommes de la vigne. Je pense également souvent à ces femmes ou enfants (des hommes aussi, on n’en parle pas assez) qui vivent avec des tortionnaires confinés dans un appartement sans aucune échappatoire.

Jeff : Je bricole des notes de musique dans mon studio d’enregistrement, un peu de lecture, et puis comme Kévin, je sauve des vignerons en faisant chabrot tous les soirs!


Pour nous nourrir, les paysans continuent de travailler

Comment partagez-vous avec votre public confiné ? 

Kevin : J’essaye d’utiliser ma petite notoriété pour faire passer des messages de soutien tous les soirs à 19h55 sur mon Facebook perso. On est bien d’accord qu’on en est au niveau du grain de sable pour l’édifice mais en citant des noms et des prénoms, je pense que cela renforce l’envie de continuer à se battre. L’horizon n’est pas net, à nous avec nos petits moyens de l’éclaircir un peu.

Jeff : Nous avons fait une vidéo avec vos confrères de France Bleu Pays d’Auvergne toujours pour remercier les acteurs qui sont au chevet de notre pays. Nous avons aussi interprété notre titre agriculteurs. Pour nous nourrir, les paysans continuent de travailler.

Pensez-vous que la musique a un rôle à jouer dans ce contexte? Et la vôtre en particulier?

Kévin : La musique a un rôle à jouer dans tous les contextes. Nos chansons légères et joyeuses peuvent mettre humblement un peu de soleil d’été dans les yeux des gens en cette période très compliquée.


Laisser la place aux concerts des oiseaux

Quel rêve ou quel souhait auriez-vous pour après? 

Kévin : Il apparait encore une fois, comme à chaque fois que nous sommes en situation de crise, que l’humanité n’est pas complètement foutue. Tous ces gestes de solidarité, plus ou moins importants font chaud au coeur. On devient beaucoup moins individualiste. Mon utopie serait que ce soit de façon pérenne.

Jeff : Avec le confinement, on constate une différence dans nos paysages sonores. Les sons de notre société agitée semblent laisser place aux concerts des oiseaux. En espérant que nos élus prendront conscience, comme le martèlent nos amis Fanny Agostini et Henri Landes de Landestini, qu’il nous faut relier les humains à la terre et contribuer à la préservation et à la diversité du vivant.

Wazoo nous offre un goût d’extérieur bienvenu : la chanson titre Agriculteurs est un hommage au monde paysan et le clip réalisé avec les jeunes agriculteurs de Haute-Loire se déroule en plein champ, les couleurs de la campagne feront rêver tous ceux qui sont confinés.
 

 Onze nouveaux titres et un vent de fraîcheur avec cette musique résolument rurale qui fera respirer les gens des villes.
 

Pour l’instant "Agriculteurs" est disponible sur les plateformes de téléchargement. Le CD sur la boutique en ligne du site de Wazoo.

Le groupe auvergnat a fêté en 2019 ses vingt ans de scène et ronge son frein en attendant de retrouver son public.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus